Cinq chiffres pour comprendre comment le gouvernement veut lutter contre l'exclusion numérique

1 / 2

Cinq chiffres pour comprendre comment le gouvernement veut lutter contre l'exclusion numérique

Le Secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, a présenté un plan national pour l'inclusion numérique. Décryptage des enjeux de l'illectronisme en cinq chiffres clés.

La rentrée 2018 a été décrétée par le secrétaire d’État en charge du Numérique, Mounir Mahjoubi, comme celle de la « mobilisation contre l’illectronisme ». Ce concept se définit comme l’illettrisme numérique, c’est-à-dire le fait d’être démuni face à Internet. À l’ère des réseaux, cette inaptitude se transforme en véritable handicap. Loin d’être anecdotique, le phénomène est de plus en plus stigmatisant. Une épine dans le pied de la France qui se rêve en « start-up nation ». Face à ce « diagnostic d’urgence », l’exécutif ne cesse de lancer des mesures en faveur de l’inclusion numérique.

Rien que depuis le début du mois de mars, Mounir Mahjoubi a multiplié les signatures de chartes territoriales « pour un numérique inclusif » de Charente-Maritime jusqu’en Ardèche. Le secrétaire d’État a également inauguré un Emmaüs Connect, centre d'aide au raccrochage numérique, à Strasbourg. Difficile de s’y retrouver dans toutes ces initiatives… Elles s’inscrivent pourtant dans le cadre du Plan national pour un numérique inclusif [PDF], présenté en septembre 2018. Pour faire le tri dans ce fourmillement politique, décryptons en cinq chiffres clés cette stratégie gouvernementale pour relever le défi de l’illectronisme.

13 millions. C’est le nombre de Français « éloignés » du numérique selon le Baromètre numérique de décembre 2018...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi