Cinq chiffres pour comprendre les élections législatives en Israël

franceinfo

6,3 millions d'électeurs sont appelés aux urnes en Israël ce mardi. Généralement, les Israéliens ne se privent pas de voter : le taux de participation est traditionnellement fort. franceinfo vous présente ces élections législatives à travers cinq chiffres clés.

1Cinq mois à peine depuis le dernier scrutin

Ces élections sont convoquées seulement cinq mois après les dernières législatives, en avril dernier, qui avaient elles-mêmes déjà été anticipées. À l'issue de ce scrutin, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou avait été réélu, puis immédiatement confronté à l'incapacité de former une majorité gouvernementale. Il avait été contraint d'accepter une dissolution du parlement, et de convoquer de nouvelles élections.


2 Le gouvernement doit être formé dans les 28 jours

Le candidat du parti qui recueille le plus de voix est a priori celui à qui le président israélien, aujourd'hui Reuven Rivlin, confie la charge de constituer une coalition et un cabinet en mesure de gouverner. Commencent ensuite des tractations entre élus pour former une majorité parlementaire qui soutiendra le nouveau gouvernement. Le futur Premier ministre dispose alors de 28 jours et si besoin de deux semaines supplémentaires pour répartir les portefeuilles ministériels et rassembler une majorité d'au moins 61 députés. Chaque petite liste "marchande" son soutien au chef du gouvernement. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi