Cinq ans de pontificat de François : "Un pape évangélisateur, prophète, plutôt que grand administrateur"

franceinfo
L'historien des religions Jean-François Colisimo a indiqué, mardi sur franceinfo, que"le bilan du pape apparaîtra forcément mitigé".

Le cardinal Jose Bergoglio est devenu le pape François il y a tout juste cinq ans. Jean-François Colosimo, historien des religions et directeur général des éditions du Cerf, a fait le bilan de ces cinq ans de pontificat sur franceinfo mardi 13 mars.

franceinfo : Le pape François a été élu sur une promesse, faire le ménage au Vatican, secoué par les scandales de corruption, a-t-il réussi son pari ?

Jean-François Colosimo : Le bilan apparaîtra forcément mitigé, parce que le pape François est un personnage irréductible à ceux qui voudraient se l'approprier. C'est l'homme d'aucun camp. C'est l'homme d'une conception éminemment prophétique de la papauté, d'une papauté simplissime, de la proximité, des pauvres, très engagée dans tout ce qu'il appelle les murs, les frontières, les remparts. Cet homme, qui a une allure réellement prophétique et qui a marqué de manière instantanée, pensait qu'il allait aussi être l'homme d'une réforme structurelle, de fond, quasiment technocratique voire bureaucratique. C'était peut-être se tromper sur le véritable élan qu'il pouvait donner. La preuve en est, c'est que la réforme de la Curie, le gouvernement du Vatican, a peu progressé.

Est-ce essentiellement par son style que le pape François a réussi à bousculer l'Église ?

Oui, parce qu'il n'était pas attendu véritablement sur le reste. Je pense qu'il a voulu révolutionner profondément les mentalités. On l'a vu (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages