"Il y a cinq ans, l'Arabie saoudite n'avait rien à voir avec aujourd'hui" : à Riyad, les entreprises françaises espèrent une moisson de contrats

franceinfo, Christian Chesnot

"Cela faisait cinq ans que nous n'étions pas venus dans le pays, et nous pensions qu'il fallait absolument venir, montrer l'intérêt que la France a pour les transformations en cours en Arabie saoudite." Une importante délégation du Medef international (branche du Medef qui promeut la représentation des entreprises françaises dans le monde), composée de soixante-dix entreprises françaises, s'est rendue en Arabie saoudite à la fin du mois de janvier dernier. Si le royaume a une image ternie, par l'affaire Khashoggi notamment, le prince héritier Mohammed Ben Salman tente d'associer un visage nouveau à son pays, celui de la transformation économique et sociale, mais également touristique.

Partout dans Riyad, la capitale saoudienne, les chantiers poussent comme des champignons. Et pour les entreprises françaises, pas question de rater le coche d'une moisson de contrats. La concurrence est rude entre occidentaux, mais aussi avec les Chinois, les Russes ou encore les Japonais. Frédéric Sanchez est le président du Medef international : "Il y a cinq ans, l'Arabie saoudite n'avait rien à voir avec ce que vous voyez aujourd'hui. Tout le monde est là, on ne nous attend pas. Mais je crois que nous avons les atouts majeurs, on a aussi à faire valoir ce qui nous différencie par exemple des Chinois. Nous sommes capables d'accompagner nos investissements (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi