• Jean-Pascal Zadi nous explique pourquoi dire "noir" plutôt que "black" ou "renoi" est important
    Divertissement
    Le HuffPost

    Jean-Pascal Zadi nous explique pourquoi dire "noir" plutôt que "black" ou "renoi" est important

    RACISME - "Tout simplement noir". Le titre du film de Jean-Pascal Zadi et John Wax, au cinema le 8 juillet, n'est pas juste un hommage au groupe de hip-hop parisien du meme nom. C'est aussi un message clair pour que l'on ose mettre des mots sur les maux et que les luttes contre le racisme et les discriminations puissent enfin faire un pas en avant."Noir c'est pas un gros mot, noir c'est pas pejoratif", evoque d'entree l'acteur et realisateur Jean-Pascal Zadi dans une interview video au HuffPost a decouvrir en tete d'article. "Arretons de dire 'black' ou 'renoi' parce que soi-disant c'est plus cool. Il n'y a rien de cool", poursuit celui qui, age de 39 ans, a demarre sa carriere dans le rap avant d'entrer au Cours Simon. Nommer les discriminations pour les combattreEn fait pour Jean-Pascal Zadi, si les mots "black" ou "renoi" sont souvent utilises, c'est parce qu'on penserait qu'ils seraient moins insultants ou moins discriminants. Il n'en est rien. "Il faut nommer les choses", insiste-t-il. "Je suis noir, vous etes blanc. Et voila, une fois qu'on a dit ça, on peut commencer le debat."Car si le realisateur engage defend l'utilisation de ce mot, ce n'est qu'une etape pour pouvoir ensuite passer au fond du probleme: la lutte contre les discriminations. Car "noir" ne qualifie en rien un etre humain, mais repose plutot dans la perception du regard des autres, explique Jean-Pascal Zadi. "Ça existe, il y a des gens qui se comportent d'une certaine façon parce qu'ils voient un Noir. Ces discriminations existent, mais il faut les nommer et apres on pourra les combattre", conclut-il.Avec "Tout simplement noir", au cinema le 8 juillet, Jean-Pascal Zadi reunit un casting populaire de Fary a Fabrice Eboue en passant par Omar Sy ou Ahmed Sylla dans une comedie juste et reussie qui interroge la question de l'identite noire et deconstruit toute une serie de cliches, dont il nous parle dans une interview plus longue a paraitre prochainement sur Le HuffPost.A voir egalement sur Le...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Bedos dévoile une première photo du nouveau "OSS 117"
    Actualités
    Le HuffPost

    Bedos dévoile une première photo du nouveau "OSS 117"

    CINEMA - "Un bel ete". Nicolas Bedos a ravi les fans du celebre espion Hubert Bonisseur de La Bath en devoilant sur son compte Instagram ce vendredi 3 juillet une premiere photo du nouveau film "OSS 117″ qu'il realise qui devrait s'intituler "Alerte rouge en Afrique noire".Dans le role principal et sur l'image, Jean Dujardin, qui avait deja prete ses traits au personnage dans "OSS 117: Le Caire, nid d'espions", sorti en 2006, et "OSS 117: Rio ne repond plus", sorti en 2009, realises par Michel Hazanavicius."Hubert bonisseur de la Bath vous souhaite un bel ete", indique Nicolas Bedos en legende du cliche et tout en taguant Jean Dujardin, Pierre Niney, ainsi que Fatou Ndiaye, tous presents au casting de la nouvelle production. > View this post on Instagram> > A post shared by Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) on Jul 3, 2020 at 6:51am PDTDans une interview a Premiere cette semaine, Nicolas Bedos en a devoile un peu plus sur l'intrigue de ce nouvel opus. Cette fois l'action prendra place dans les annees 80. "OSS 117 est alle sauver un regime de la Françafrique dans les annees 1980 et aider le president a prendre le dessus sur les rebelles. C'est un mauvais combat. Et il va le perdre", a-t-il notamment detaille. Le film est attendu dans les salles en fevrier 2021.À voir egalement sur Le HuffPost: Meme Dujardin le dit, Macron a des phrases "de jeune vieux" comme OSS 117 LIRE AUSSI * Nicolas Bedos et Jean Dujardin partagent de nouvelles photos du tournage d'"OSS 117" * Pierre Niney rejoint Jean Dujardin au casting d'OSS 117 Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Brigitte Lahaie retourne au porno à 64 ans "une dernière fois"
    Divertissement
    Le HuffPost

    Brigitte Lahaie retourne au porno à 64 ans "une dernière fois"

    PORNO - "J'ai hesite, parce que je savais que j'avais plus a y perdre qu'a y gagner." Plus de 25 ans apres avoir quitte l'industrie du film pornographique, Brigitte Lahaie a tourne dans le long-metrage "Une derniere fois" de la realisatrice Olympe de G. et disponible en ligne sur Canal+ jusqu'au 10 septembre pour les plus de 18 ans. Dans un entretien aux Inrockuptibles, l'ancienne star du porno reconvertie raconte pourquoi elle a fait ce choix a l'age de 64 ans.D'un cote il y a Olympe de G., 37 ans, realisatrice porno feministe de films et de podcasts sur le sexe et la sexualite. De l'autre, Brigitte Lahaie, 64 ans, figure de l'age d'or du cinema X a l'affiche d'une centaine de films dans les annees 70 et 80, aujourd'hui devenue animatrice radio. La premiere a fait appel a la seconde pour jouer dans son tout premier long-metrage porno-erotique "Une derniere fois", 25 ans apres son dernier role dans un film du genre."J'ai hesite, parce que je savais que j'avais plus a y perdre qu'a y gagner", raconte Brigitte Lahaie dans le hors serie special sexe des Inrockuptibles, paru ce mercredi 1er juillet. "Aujourd'hui, ça marche tres bien pour moi a la radio et me remettre nue pour tourner des scenes erotiques, au regard de ce que j'avais ete dans la splendeur de ma jeunesse, c'etait risque." Pourtant apres avoir lu le scenario d'Olympe de G., l'animatrice a decide de "faire confiance a la realisatrice": "Et quand je vois le resultat, je me dis que j'ai eu raison.".Sur le tournage de "Une derniere fois", Brigitte Lahaie a neanmoins pose une condition: qu'on ne voit pas son sexe en gros plan. "Ça ne me derangeait pas qu'on me filme en train de me masturber ou sur une scene de cunni, mais je ne voulais pas qu'on le voie. Non pas que j'ai un probleme avec mon sexe, mais je trouvais que ça n'avait pas de raison d'etre, par rapport a ce que je suis aujourd'hui. J'ai mis ce veto-la", explique-t-elle.> Confiné.e.s. > Isolé.e.s. > Mais privé.e.s de beau porno, > ça, jamais ! > J’ai bcp...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Spike Lee veut qu'on déboulonne les statues à l'effigie des "héros" des États esclavagistes
    Divertissement
    Le HuffPost

    Spike Lee veut qu'on déboulonne les statues à l'effigie des "héros" des États esclavagistes

    ÉGALITÉ \- Dans une interview au cours d'un nouvel episode du podcast "Black List" de Luminary, animee par Franklin Leonard et Kate Hagen, Spike Lee s'est dit etre en faveur du retrait des statues et de l'iconographie commemorant les États confederes d'Amerique. "Ce drapeau, pour moi, me fait ressentir la meme chose que mes freres et soeurs juifs ressentent a propos de la croix gammee... Et ces statues confederees doivent etre enlevees", declare le realisateur. Le sujet a ete aborde dans le cadre d'une discussion sur l'ensemble de l'oeuvre de Spike Lee, en abordant notamment l'ouverture de son film "BlacKkKlansman" en 2018. Celui-ci commence par un extrait de "Autant en emporte le vent" qui presente un drapeau confedere en lambeaux, avant de passer a un discours d'un supremaciste blanc joue par Alec Baldwin.Alors que les manifestations de Black Lives Matter se poursuivent aux États-Unis, l'utilisation de l'iconographie confederee est reexaminee. Certaines statues de personnages historiques racistes ont ete enlevees dans tout le pays. Le film "Do the Right Thing" culmine avec l'actualiteLors de l'interview, Spike Lee est egalement revenu sur son film "Do the Right Thing", qui fete ses 31 ans. Celui-ci culmine avec une emeute suite au meurtre d'un Noir par un officier de police. "C'est comme si le film avait ete tourne hier", note le realisateur. "Il y a deux façons d'y penser. Qu'il est toujours unique ou qu'il est encore nouveau. Et puis aussi, les Noirs continuent d'etre assassines et de mourir. Si vous avez vu "Do the Right Thing", comment ne pas penser automatiquement a Éric Garner, puis a George Floyd?", ajoute-t-il.Le realisateur est egalement revenu sur l'engagement et la reaction de "ses freres et soeurs blancs". "Avez-vous regarde CNN? Les gens marchent sur la Terre de Dieu en chantant, en criant 'Les vies noires comptent', et ils ne sont pas noirs... C'est la grande difference. Vous voyez une jeune generation de mes freres et soeurs blancs qui sont en pleine...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • L'Académie des Oscars invite Adèle Haenel et Ladj Ly à la rejoindre
    Divertissement
    Le HuffPost

    L'Académie des Oscars invite Adèle Haenel et Ladj Ly à la rejoindre

    CINÉMA - Les Oscars font le plein. 819 professionnels du cinema ont reçu ce mardi 30 juin une invitation a rejoindre l'Academie des Oscars et ses plus de 9000 membres.Une selection qui ne compte pas parmi les plus larges jamais enregistrees, 928 personnes avaient ete invitees en 2018, mais qui s'impose comme la plus diversifiee dans l'histoire de l'institution.Comme le rapporte le Hollywood Reporter, 45% des cartons envoyes en 2020 vont en effet pour la premiere fois a des femmes, 36% a des personnes de couleur et pres de 50% a des non-Americains. De quoi permettre a l'Academie d'atteindre ses objectifs fixes en 2016, apres la controverse OscarsSoWhite, d'au moins doubler le nombre de femmes et personnes de couleurs parmi ses membres d'ici a 2020\. Les Oscars se vantent meme d'avoir fait mieux en triplant le nombre de personnes de couleurs (qui sont passees de 554 a 1787) et ses membres venant de l'etranger (de 747 a 2107). 13 invitations pour "Parasite"Parmi ces nouveaux invites etrangers, on retrouve notamment Adele Haenel pour son jeu dans "Portrait de la jeune fille en feu" et "120 battements par minute". La Française de 31 ans est invitee a rejoindre la branche des acteurs de l'Academie.Autre personnalite conviee a rejoindre ces membres, Ladj Ly. Le Français de 42 ans fait partie des huit personnes, sur les 819 invitations, qui pourront meme choisir entre deux des 17 categories existantes. Grace a son travail sur "Les Miserables", ce dernier pourra integrer la branche des realisateurs ou bien des scenaristes."Parasite", notamment sacre meilleur film en fevrier, a pour sa part reçu pas moins de 13 invitations dont cinq rien que pour les acteurs.À voir egalement sur Le HuffPost: Joaquin Phoenix sauve une vache et son veau de l'abattoir, au lendemain des Oscars LIRE AUSSI * Jennifer Hudson ressemble de près à Aretha Franklin dans la bande-annonce du biopic * ...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages
    Divertissement
    Le HuffPost

    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages

    CINÉMA - Pas de chaise sur les tournages de Christopher Nolan. Si les films du realisateur sont connus pour etre mysterieux, Anne Hathaway a recemment donne quelques indices sur les conditions de realisations de ces longs-metrages. L'actrice, qui a travaille avec Nolan sur deux films consecutifs, "The Dark Knight Rises" et "Interstellar", a revele lors d'une interview pour Variety avec Hugh Jackman que, pour encourager la productivite, le realisateur interdit les chaises sur le plateau."Il n'autorise pas les chaises, a declare Anne Hathaway, et son raisonnement est le suivant: si vous avez des chaises, les gens s'assoient, et s'ils sont assis, ils ne travaillent pas. Je veux dire, il a ces films incroyables en termes de portee et d'ambition, de prouesses techniques et d'emotion. Il arrive toujours a terminer en respectant le calendrier et le budget. Je pense qu'il tient quelque chose avec le truc de la chaise". Pas de portable non plusCertains internautes ont critique cette tactique, refusant l'idee que s'asseoir est un signe de paresse. Cependant, on ne sait pas tres bien dans quelle mesure Nolan applique strictement cette politique. Hugh Jackman, qui a travaille avec Nolan sur le film "Prestige" en 2006, a note que le realisateur respecte egalement la regle "pas de telephone portable".Bien que son approche puisse sembler severe, Anne Hathaway a en fait salue son style de realisation comme "l'un de mes preferes". "Je suis une vraie nerd de la realisation. J'aime simplement chercher les meilleurs realisateurs que je peux et les regarder", a-t-elle poursuivi. "Ses films sont enormes et tres ornes. Il est tellement inspirant". "Tenet" repousse une nouvelle foisQuant a son experience en tant qu'actrice de Catwoman dans le dernier film de la trilogie Batman de Nolan, Anne Hathaway a declare: "Vous savez quand vous avez ces emplois et vous vous dites simplement : 'Je ne sais pas comment je vais travailler a nouveau parce que c'etait tellement amusant'."La date de...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • "Mulan" voit sa sortie au cinéma une nouvelle fois décalée
    Divertissement
    Le HuffPost

    "Mulan" voit sa sortie au cinéma une nouvelle fois décalée

    Alors que "Tenet" de Christopher Nolan a été décalé du 17 au 31 juillet, c'est au tour du remake en live-action de "Mulan" par Disney d'être repoussé.

  • Margot Robbie débarque dans l'univers de "Pirates des Caraïbes"
    Actualités
    Le HuffPost

    Margot Robbie débarque dans l'univers de "Pirates des Caraïbes"

    CINÉMA - Apres son desormais celebre personnage de Harley Quinn, l'actrice Margot Robbie va quitter l'univers de Gotham City pour rejoindre celui de la saga "Pirates des Caraibes".La star revelee notamment dans "Le Loup de Wall Street", fait de nouveau equipe avec la scenariste de "Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn", Christina Hodson.Ce nouveau projet ne fera pas vraiment partie de la saga avec Johnny Depp et Keira Knightley mais consistera en un long metrage a part, avec de nouveaux personnages, precise Variety. Il n'a donc rien a voir avec le reboot de la franchise, annonce en octobre dernier et qui est pilote par Ted Eliott, scenariste des quatre premiers films et Craig Mazin, createur de la serie "Chernobyl".Jerry Bruckheimer, qui a deja produit les cinq films "Pirates des Caraibes", sera toutefois present a la production des deux projets.La saga "Pirates des Caraibes" est un des plus lucratives du cinema: elle a deja permis d'engranger 4,5 milliards de dollars. À voir egalement sur Le HuffPost: Cette scene de "Scandale" a bouleverse les vraies journalistes de Fox News LIRE AUSSI * Découvrez l'origine du nom de Jack Sparrow * Emma Mackey, star de "Sex Education", en a assez d'être comparée à Margot Robbie Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Face au coronavirus, ce cinéma propose de s'asseoir à coté de Saroumane ou Orlando Bloom
    Divertissement
    Le HuffPost

    Face au coronavirus, ce cinéma propose de s'asseoir à coté de Saroumane ou Orlando Bloom

    CORONAVIRUS - Orlando Bloom, Saroumane ou encore Marilyn Monroe sont susceptibles de partager une seance de cinema avec le quidam du coin dans cette salle a Los Angeles.Comme vous pouvez le voir dans la video en tete d'article, en preparant sa reouverture, le gerant de ce cinema a pris des mesures pour faire respecter les regles de distanciation physique. Il a place sur certains sieges des silhouettes en carton a l'effigie de personnalites d'Hollywood.Le proprietaire a pris d'autres mesures comme la mise a disposition de masques ou l'installation de deux nouveaux systemes de purification de l'air.En France, un cinema MK2 a aussi trouve un stratageme pour faire respecter les regles de distance physique aux cinephiles, mais, ici ce sont des minions geants des films "Moi, moche et mechant" qui separent les spectateurs.> Maitrise totale des règles de distanciation physique pour Les Minions ! Ils vous attendent dès lundi matin au mk2 Bibliothèque. Le cinéma, c’est mieux au cinema. Banana ! > ➡ Voir les séances : https://t.co/jPnYrCH81Qpic.twitter.com/GlQxtOsXQe> > -- mk2 (@mk2) June 21, 2020À voir egalement sur Le HuffPost: Mort de Joel Schumacher: ses 5 films cultes LIRE AUSSI: * Les YouTubeurs Norman et Natoo nous racontent la meilleure (ou la pire) histoire de leur vie * "Autant en emporte le vent" de retour sur HBO Max avec deux vidéos explicatives Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Les fans de "Breaking Bad" et "Better Call Saul" vont adorer ce documentaire
    Divertissement
    Le HuffPost

    Les fans de "Breaking Bad" et "Better Call Saul" vont adorer ce documentaire

    SÉRIE - Le celebre antagoniste de "Breaking Bad" et "Better Call Saul" est de retour sur les ecrans. Giancarlo Esposito, l'interprete de Gustavo Fring, sera a la tete d'une serie documentaire spin-off de "Breaking Bad" et "Better Call Saul". Diffusee sur la plateforme en ligne d'AMC des le 9 juillet, elle sera intitulee "The Broken and the Bad" et egalement produite par Vince Gilligan. Cette web-serie sera narree et presentee par Giancarlo Esposito lui-meme. A travers des thematiques qui rappelleront les mesaventures des personnes des deux series, elle relatera des histoires criminelles reelles ainsi que d'autres sujets qui parleront aux fans de l'univers "Breaking Bad" comme par exemple l'electrosensibilite, deja abordee dans "Better Call Saul". De la fiction a la realite Le documentaire abordera des themes lies a la psychologie des criminels, en remontant l'histoire des cartels de drogue et d'autres organisations criminelles, ainsi que d'autres sujets qui n'ont pour l'heure pas ete reveles, precise Konbini.La serie s'interessera egalement aux criminels qui, en s'identifiant aux personnages de "Breaking Bad" ont tente de devenir les nouveaux Walter White et Jesse Pinkman, sans succes. Le jour de la sortie de la serie, le 9 juillet, AMC diffusera egalement un marathon de la saison 5 de "Better Call Saul" aux États-Unis. À voir egalement sur Le HuffPost: "Fondation", serie tres attendue d'Apple TV, devoile son premier trailer LIRE AUSSI * L'intégrale de la série "H" débarque sur Netflix * Le cinéma d'animation est le grand rescapé du coronavirus, mais ça ne va pas durer Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • En juillet 2020 sur Netflix, des films cultes et des suites à ne pas manquer
    Divertissement
    Le HuffPost

    En juillet 2020 sur Netflix, des films cultes et des suites à ne pas manquer

    NETFLIX - Afin de savourer l'ete qui fait suite au confinement suscite par la pandemie de coronavirus, Netflix continue de remplir son catalogue. Au programme, la suite de series tant attendues comme "Les Demoiselles du Telephone", "Umbrella Academy", ou bien l'integrale de la serie culte, "H". Pour celles et ceux qui preferent regarder des films, vous allez pouvoir redecouvrir des classiques comme "Dunkerque" de Christopher Nolan ou bien "Baby Driver" d'Edgar Wright. "La liste de Schindler" et "Emmanuelle"Entamez le premier jour du mois de juillet avec un classique de Steve Spielberg, "La liste de Schindler". Un film percutant montrant la violence des camps de concentration nazis. Dans un tout autre registre, vous aurez aussi droit au film erotique français realise par Just Jaeckin, "Emmanuelle". Le meme jour arrive l'integrale de la cultissime serie humoristique "H" qui met en scene Jamel Debbouze ou bien Ramzy Bedia.On retrouve aussi la saison 4 d'"iZombie", une serie suivant les peripeties d'Olivia Moore, une etudiante transformee en zombie. Netflix ramene egalement l'emission culte "Les Enquetes Extraordinaires" pour le plaisir des fans de surnaturels. "Les Demoiselles du Telephone" et "Ju-On Origins"Le 3 juillet, vous pourrez decouvrir la deuxieme partie de la saison finale de la serie espagnole, "Les Demoiselles du Telephone" et une serie televisee d'horreur japonaise, "Ju-On Origins" que les fans de "The Grudge" doivent attendre avec impatience. La premiere partie de la huitieme saison de "Suits", la serie americaine avec des avocats sera disponible trois jours plus tard, c'est-a-dire le 6 juillet. > Cet été, profite du soleil, mais on sera là si t’as besoin. > > Voici l’agenda du mois de juillet ! pic.twitter.com/uYPHhaONU5> > -- Netflix France (@NetflixFR) June 24, 2020 "The Old Guard" et "On est ensemble"On aura droit a la quatrieme saison de "The Protector" de Binnur Karaevl et "Japan Sinks: 2020″ du realisateur de "Devilman Crybaby", le 9 juillet. Le...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • "Autant en emporte le vent" de retour sur HBO Max avec une introduction explicative
    Divertissement
    Le HuffPost

    "Autant en emporte le vent" de retour sur HBO Max avec une introduction explicative

    CINÉMA - Contrairement a ce que certains avaient cru comprendre, HBO Max n'avait jamais prevu de supprimer "Autant en emporte le vent" de sa plateforme de streaming. 15 jours apres son retrait temporaire, le film culte de Victor Fleming sorti en 1939 est a nouveau disponible depuis ce mercredi 24 juin, mais desormais assorti de deux videos expliquant le contexte dans lequel il a ete tourne.Considere par de nombreux universitaires comme l'instrument le plus ambitieux et efficace du revisionnisme sudiste, "Autant en emporte le vent" (comme le roman dont il est adapte) presente notamment une version romantique du Sud et une vision tres edulcoree de l'esclavage avant la guerre de Secession. Tout ceci est aujourd'hui detaille dans une video introductive de 4min30 enregistree par l'universitaire Jacqueline Stewart, animatrice du festival Turner Classic Movies (TCM) et specialiste du cinema.Dans cette video, retranscrite par FranceInfo, la professeure d'etudes cinematographiques a l'universite de Chicago precise que le film "presente le Sud d'avant la guerre comme un monde de grace et de beaute sans reconnaitre la brutalite de l'esclavage sur lequel ce monde etait base". Expliquer mais ne pas censurerEt d'ajouter: "Quatre-vingts ans apres sa sortie initiale, 'Autant en emporte le vent' est un film d'une importance culturelle indeniable. Il s'agit non seulement d'un document de reference sur les pratiques racistes d'Hollywood qui ont eu lieu par le passe, mais aussi d'une oeuvre de culture populaire qui parle ouvertement des inegalites raciales qui persistent dans les medias et la societe d'aujourd'hui".La seconde video qui accompagne le film sur HBO Max est une table ronde d'une heure sur "l'heritage complique" d'"Autant en emporte le vent" justement enregistree lors du festival Turner Classic Movies en 2019.Le 10 juin dernier, en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policieres visant les Noirs aux États-Unis, HBO Max avait retire le...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • "Split" sur Netflix: pourquoi certains demandent la suppression du film
    Divertissement
    Le HuffPost

    "Split" sur Netflix: pourquoi certains demandent la suppression du film

    CINÉMA - "Orange mecanique", "Shutter Island" ou "Homeland"... Les troubles psychiques inspirent depuis toujours les realisateurs de films ou de series. Souvent ces representations a l'ecran sont tres eloignees de la realite et contribuent a vehiculer des cliches autour de la sante mentale. C'est notamment le cas du film "Split" qui (re)fait aujourd'hui polemique.Le hashtag GetSplitOffNetflix a emerge ce mercredi 24 juin dans plusieurs pays europeens parmi lesquels la France, ou le film de M. Night Shyamalan est disponible sur la plateforme de streaming Netflix. Deja pointe du doigt a sa sortie en 2017, le thriller met en scene le personnage de Kevin (James McAvoy) dans lequel cohabitent 24 personnalites plus ou moins effrayantes et violentes."Elles vont de l'enfant zozotant de neuf ans a la vieille dame reveche, en passant par une creature ultra violente, 'The Beast'", decrit le psychiatre Jean-Victor Blanc, dans son livre Pop et psy ou il analyse la representation des troubles psychiques dans la pop culture. GetSplitOffNetflixSi le ressort scenaristique est evidemment captivant, la representation horrifique du trouble de la personnalite multiple (ou trouble dissociatif de l'identite, TDI) dont souffre le heros aurait des consequences desastreuses pour les patients comme pour les professionnels de la sante mentale. "Comme dans 'Psycho', ce film laisse a penser que les gens atteints de trouble dissociatif de l'identite sont plus violents, ou qu'ils peuvent blesser les autres. De ce fait, ceux qui souffrent de ce trouble, comme pour d'autres maladies psychiques, sont plus susceptibles d'etre victimises", indique la petition lancee le 22 juin par une association americaine qui demande le retrait du film de la plateforme, ou "au moins un avertissement expliquant qu'il n'est pas representatif de ce qu'est le trouble de la personnalite multiple".Sous le hashtag GetSplitOffNetflix sur Twitter, des internautes du monde entier partagent leurs ressentiments. "Oui c'est...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Mel Gibson nie les accusations d'antisémitisme de Winona Ryder
    Divertissement
    Le HuffPost

    Mel Gibson nie les accusations d'antisémitisme de Winona Ryder

    ANTISÉMITISME - Alors que l'actrice Winona Ryder s'est confiee sur son experience de l'antisemitisme dans un entretien accorde a The Times ce dimanche, l'acteur americain Mel Gibson conteste l'anecdote choquante qui lui est pretee.Comme le precise The Guardian, l'entourage de l'acteur de "Mad Max" et realisateur de "La Passion du Christ" nie l'allegation de Winona Ryder selon laquelle Mel Gibson lui aurait fait des commentaires homophobes et antisemites lors d'une fete."Nous etions a une fete bondee avec l'un de mes amis. Mel Gibson fumait un cigare, et nous parlions tous et il a dit a mon ami, qui est gay: 'Oh attends, je vais attraper le sida? Et puis quelque chose est apparu a propos des Juifs, et il a dit: Vous n'etes pas une resquilleuse de four, n'est-ce pas?", a precise Winona Ryder lors de son interview. Dans un communique adresse a Variety, un representant de l'interprete de William Wallace dans "Braveheart" nie en bloc ces allegations lancees par l'actrice americaine connue pour son role dans la serie "Stranger Things"."C'est faux a 100%", indique le communique. "Elle a menti a ce sujet il y a plus de dix ans, lorsqu'elle a parle a la presse, et elle ment maintenant." "Elle a refuse d'en parler avec lui" Lors de l'interview avec The Times, Ryder affirme que Gibson a tente de s'excuser, ce que son representant pretend egalement etre faux. "Elle a menti a propos de lui essayant de s'excuser aupres d'elle a l'epoque", indique le communique."Il l'a bien contactee il y a de nombreuses annees pour la confronter a ses mensonges mais elle a refuse d'en parler avec lui."Face a ce dementi, Winona Ryder a reagi dans un communique relaye par The Guardian. "Je crois en la redemption et au pardon et j'espere que M. Gibson a trouve un moyen sain de faire face a ses demons, mais je n'en fais pas partie", a-t-elle declare dans le communique. "En 1996, mon ami Kevyn Aucoin et moi avons reçu ses paroles haineuses. C'est un souvenir douloureux et vivant pour moi. Ce n'est...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Winona Ryder parle de son expérience de l'antisémitisme et de Mel Gibson
    Divertissement
    Le HuffPost

    Winona Ryder parle de son expérience de l'antisémitisme et de Mel Gibson

    ANTISÉMITISME - L'icone americaine des annees 90, Winona Ryder, a raconte dimanche au quotidien britannique The Times avoir ete victime d'antisemitisme durant sa carriere. Connue pour avoir joue dans "Edward aux mains d'argents" ou "Beetlejuice", l'actrice explique notamment avoir perdu un role car une productrice estimait qu'elle avait l'air "trop juive"."Il y avait un film que je tournais depuis longtemps, c'etait une piece d'epoque, et le chef de studio, qui etait juif, a dit que j'avais l'air trop juive pour etre dans une famille a sang bleu", explique celle qui est actuellement au casting de la celebre serie "Stranger Things". L'actrice est egalement revenue sur un incident, remontant a plus de 25 ans, avec l'acteur et realisateur americain Mel Gibson. "Nous etions a une fete bondee avec l'un de mes amis. Mel Gibson fumait un cigare, et nous parlions tous et il a dit a mon ami, qui est gay: 'Oh attends, je vais attraper le Sida? Et puis quelque chose est apparu a propos des Juifs, et il a dit: Vous n'etes pas un resquilleuse de four, n'est-ce pas?", explique Winona Ryder, nee Winona Laura Horowitz.Si face a cette question l'actrice resta incredule, cette derniere a ajoute que malgre ses blagues homophobes et antisemites, Mel Gibson tenta de s'excuser par la suite. "Mel Gibson est antisemite" Sur Twitter, le temoignage de Winona Ryder a fait reagir les utilisateurs concernant l'attitude de Mel Gibson, deja mis en cause a plusieurs occasions. Comme le precise Variety, l'acteur americain avait deja ete arrete pour des propos antisemites en 2006. > Winona Ryder doesn’t accuse Mel Gibson of anti-semitism, Mel Gibson IS anti-semitic. pic.twitter.com/qEalXFhLRW> > -- Anaïs (@Anabx49) June 21, 2020"Winona ryder n'accuse pas Mel Gibson d'antisemitisme. Mel Gibson est antisemite."> All right, but apart from the racism, anti-semitism, domestic abuse & misogyny, what has Mel Gibson ever done wrong? pic.twitter.com/d8O9lZj7WL> > -- Jen Greeneyes (@greeneyes_jen) June 23, 2020"Mel...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Mort de Joel Schumacher: ses 5 films cultes
    Divertissement
    Le HuffPost

    Mort de Joel Schumacher: ses 5 films cultes

    CINÉMA - Un nom du cinema qui laissera sa trace. Le cineaste et producteur americain Joel Schumacher est mort ce lundi 22 juin a New York, sa ville natale, a l'age de 80 ans. Sa mort est liee a la maladie du cancer qu'il combattait sans cesse depuis un an. Depuis le debut de sa carriere, Joel Schumacher a realise une vingtaine de films, dont certains sont devenus cultes comme vous pouvez le voir dans la video qui accompagne cet article. Pour le grand public, le cineaste est surtout connu pour avoir realise les deux volets, tres ternes, de la franchise Batman.Cependant, Joel Schumacher a realise d'autres films qui ont connu un immense succes public tel que "Lost Boys" (1987) ou encore le film fantastique "L'Experience interdite" (1990) avec Julia Roberts et Kiefer Sutherland. Le film "Chute libre", avec Michael Douglas campant un Americain moyen qui pete les plombs, sera selectionne au festival de Cannes. En fevrier 2013, le cineaste a egalement participe a la realisation de l'episode 5 de la saison 1 de la serie Netflix "House of Cards". Batman, l'enorme fiasco de sa carriereApres le depart de Tim Burton en 1994, Joel Schumacher a ete choisi par Warner Bross pour reprendre les commandes de la franchise du superheros Batman. Le premier volet, intitule "Batman Forever", est sorti en 1995. Val Kilmer, Jim Carrey et Tommy Lee Jones font partie du casting. Une sortie qui n'a pas plu aux inconditionnels de Bruce Wayne et le film s'est fait ereinter par les critiques.Si le realisateur a echoue lors du premier volet, il n'a pas pu se rattraper avec le deuxieme. Son film "Batman & Robin", sorti en 1997, a ete un enorme flop pour le realisateur... Et meme ce dernier l'a admis. En 2017, Joel Schumacher etait revenu sur cet enorme fiasco en presentant ses excuses aux fans de Batman. "Je veux m'excuser aupres de tous les fans que j'ai deçus, car je pense que je leur dois bien ça. Vous savez, je ne voulais jamais faire de suite", avait-il declare au magazine Vice. À voir...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Réouverture des cinémas: "Les premiers chiffres sont excellents"
    Divertissement
    Le HuffPost

    Réouverture des cinémas: "Les premiers chiffres sont excellents"

    CINÉMA - Apres cent jours de fermeture, les cinemas ont rouvert leurs portes ce lundi 22 juin. Une date largement attendue par les cinephiles français mais aussi, evidemment, par tous les professionnels de cette industrie qui estime avoir perdu pres de 60 millions d'entrees (de debut mars a fin juin par rapport aux annees precedentes), soit une perte de pres de 400 millions d'euros.Et si nombreux craignaient que le public hesite a revenir s'enfermer dans une salle obscure, qui plus est sous une meteo parfois radieuse, les premiers chiffres de cette journee d'ouverture sont plutot encourageants. Ce lundi 22 juin apres la seance d'ouverture du cinema UGC des Halles a Paris, traditionnel barometre de la frequentation des salles, le compteur affichait 421 entrees cumulees tous films confondus. "Un resultat digne d'un mercredi de sortie", precisait le media specialise Le Film français.Meme son de cloche du cote du MK2 situe dans le 13e arrondissement ou le president du directoire du groupe, Martin Karmitz, comptabilisait "plus de 300 personnes a la premiere seance de 9h" soit l'equivalent d'une seance avant-crise. "Les spectateurs sont la depuis ce matin 9h donc on est plutot ravis. Les premiers chiffres sont excellents", commentait le professionnel sur l'antenne de BFM Business.> 421 entrées cumulées aux premières séances des Halles, tous films confondus, soit un résultat digne d'un mercredi de sortie. > Le top 5 : > Filles de joie 47 > L'ombre de Staline 45 > Eternal Sunshine of the Spotless Mind 42 > La bonne épouse 31 > Benni 30 pic.twitter.com/DjBziAxNxE> > -- Le film français (@lefilmfrancais) June 22, 2020Signe de l'envie des Français de retourner au cinema, nombre d'entre eux s'etaient meme rendus a minuit dans une poignee de salles qui proposait des seances nocturnes pour feter cette reouverture du 22 juin.Selon un sondage Mediametrie publie mercredi, 18,7 millions de Français ont declare avoir l'intention d'aller au cinema dans les quatre prochaines semaines. Le cinema...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Cet acteur de "This is Us" dénonce le racisme qu'il subit déjà à 12 ans
    Divertissement
    Le HuffPost

    Cet acteur de "This is Us" dénonce le racisme qu'il subit déjà à 12 ans

    RACISME - "Ma vie est-elle vraiment importante?", demande Lonnie Chavis, acteur de la serie "This is us" au debut d'une lettre publiee par le magazine People cette semaine. "L'Amerique dresse un tableau tres clair de la façon dont je devrais me voir. L'Amerique me montre qu'etre noir est une menace, et que je suis traite comme tel."Celui qui joue le jeune Randall dans cette comedie dramatique de la NBC, diffusee en ce moment sur M6, confie dans cette lettre qu'il "n'a en fait pas appris ce que cela signifierait d'etre noir" avant l'age de 7 ans. Il temoigne aussi avoir ete "tres mal traite par la securite ou les controles a l'entree" lors d'evenements a Hollywood.> View this post on Instagram> > A post shared by Lonnie Chavis (@lonniechavis) on Jun 17, 2020 at 9:16am PDT Victime de racisme a HollywoodLes longues discussions avec ses parents, la lecture de livres et le visionnage de films l'ont laisse "submerge par la confusion, la peur et la tristesse", dit-il. "Le fait d'etre un jeune garçon noir a Hollywood m'a rendu encore plus inquiet", se souvient Lonnie, qui se rappelle egalement avoir ete "tres mal traite par la securite ou les controles a l'entree" lors d'evenements "comme si je n'etais pas cense etre la, jusqu'a ce que j'ai un attache de presse pour m'annoncer".Parmi les situations de racisme auxquelles il a deja du faire face avant d'atteindre ses 12 ans, Lonnie detaille qu'il est regulierement pris pour d'autres enfants noirs acteurs et qu'il a ete victime de discrimination au facies dans un restaurant. Il raconte aussi qu'un policier avait arrete sa mere alors qu'ils roulaient dans une BMW neuve et qu'il craignait qu'un autre policier ne soit sur le point de tuer son pere."Si vous ne comprenez pas ce qui se passe dans le monde, alors comprenez ceci: c'est a ça que ressemble le monde pour moi. Un garçon noir de 12 ans. C'est mon Amerique", a-t-il ecrit. "Les politiques doivent changer, les lois doivent changer, la police doit changer, Hollywood doit...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Steve McQueen s'en prend au racisme du cinéma britannique
    Divertissement
    Le HuffPost

    Steve McQueen s'en prend au racisme du cinéma britannique

    CINÉMA - Steve McQueen sort du silence. Apres avoir dedie ses deux nouveaux films, "Mangrove" et "Lovers Rock", a George Floyd, mort le 25 mai dernier lors d'un controle de police a Minneapolis, le realisateur de "12 Years a Slave" s'en prend cette fois au racisme du cinema britannique en l'accusant d'etre "loin derriere" l'Amerique en matiere de representation de la population noire, asiatique et minorite ethnique. Dans une tribune publiee ce dimanche 21 juin dans Le Guardian, le realisateur denonce ce qu'il considere comme un "racisme flagrant" au sein des industries du cinema et de la television du Royaume-Uni."Ce n'est tout simplement pas sain. Ce n'est pas bien. Et pourtant, beaucoup de gens dans l'industrie l'acceptent comme si c'etait normal. Ce n'est pas normal. C'est tout sauf normal. C'est aveuglant, c'est manifestement mal. C'est du racisme flagrant. C'est un fait. J'ai grandi avec ça", ecrit-il. Le mecontentement de Steve McQueen est justifie par une recente visite sur un plateau de tournage d'un film dans lequel travaillait l'un de ses amis. Le realisateur a ete choque par la presence du nombre tres faible de travailleurs de couleur. "Je n'arrivais pas a croire toute cette 'blancheur' sur le plateau. J'ai fait trois films aux États-Unis et il semble que rien n'ait vraiment change entre-temps en Grande-Bretagne. Le Royaume-Uni est tellement en retard en termes de representation, c'est honteux", declare-t-il. Le realisateur demande la mise en place de quotas et encourage les societes de production a se tourner vers les talents de couleur plutot que privilegier les acteurs blancs. "Nous devons mettre en place une infrastructure qui permettra aux minorites britanniques d'acceder a des emplois, a des programmes de formation et d'apprentissage pour aller plus loin dans leurs carrieres", suggere-t-il. En novembre prochain, Steve McQueen fera ses debuts a la television avec le projet "Small Axe" en partenariat avec BBC Films. Il s'agit d'une anthologie sur...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Réouverture des cinémas: tout ce qu'on peut faire et ne pas faire
    Actualités
    Le HuffPost

    Réouverture des cinémas: tout ce qu'on peut faire et ne pas faire

    Pour la réouverture des cinémas ce lundi 22 juin, plusieurs mesures de sécurité sanitaire ont été prises. À commencer pour la vente de popcorn, qui a fait l’objet de consignes strictes.

  • Pourquoi les cinémas drive-in ne remplaceront pas les salles obscures
    Divertissement
    Le HuffPost

    Pourquoi les cinémas drive-in ne remplaceront pas les salles obscures

    CINÉMA - Alors que les salles de cinema rouvrent ce lundi 22 juin, une interrogation subsiste encore: que deviendront ces cinemas drive-in qui ont fleuri aux quatre coins du globe pendant l'epidemie de coronavirus?Sao Paulo, Madrid, Dubai, Athenes... Le concept des drive-in a retrouve une seconde jeunesse en l'espace de quelques semaines, que ce soit pour des projections de films, des concerts et meme une competition de saut a la perche en Allemagne!En France, le concept a lui aussi seduit, permettant la reprise des activites culturelles tout en faisant respecter la distanciation sociale. C'est notamment le cas a Bordeaux, ou Mathieu Robinet, producteur de films a lance le 16 mai un festival en drive-in sur la place des Quinconces. À travers cette initiative ephemere, il voulait permettre au public de renouer avec la culture en attendant la reouverture des salles. Il assure au HuffPost qu'a aucun moment il n'a envisage de perenniser ce modele issu du "monde d'avant" d'apres lui.> ″Ça fait partie de la mythologie du cinema. Le drive-in a disparu pratiquement partout dans le monde; il y en avait encore en Coree et en Allemagne mais c'etait plus tot de l'ordre de la kermesse. C'est quelque chose d'assez depasse et qui le restera et ça n'a pas vocation a devenir une industrie. Il y avait quelque chose d'un peu iconique de relancer ça, meme si on peut legitimement penser que ça fait partie du monde d'avant et tant mieux. L'idee ce n'est pas qu'on passe le restant de nous vies dans des voitures a regarder des films!" "Pas d'avenir commercial"Du 16 au 24 mai, les Bordelais ont ainsi pu profiter de cette parenthese retro. Pour se faire une toile, ils devaient s'acquitter de 20€ pour deux adultes (par voiture). Mais meme avec des places payantes, difficile d'etre rentable sur ce type d'evenement. La faute a des besoins logistiques considerables comme la location de materiel (bache et projecteur) pour la seance qui coute plusieurs milliers d'euros ainsi que les frais de...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Le cinéma d'animation est le grand rescapé du coronavirus, mais ça ne va pas durer
    Pour Elles
    Le HuffPost

    Le cinéma d'animation est le grand rescapé du coronavirus, mais ça ne va pas durer

    CINEMA - Certains vont reprendre le chemin des salles d'ecole, d'autres celui des salles de cinema. Ce lundi 22 juin marque enfin la reouverture des salles obscures avec a l'affiche, des comedies, des biopics, mais aussi des films d'animation parmi lesquels "En avant" de Pixar ou "Nous les Chiens". Alors que se tient (virtuellement) le prestigieux festival du film d'animation d'Annecy, on a voulu savoir comment cette branche du cinema - qui represente environ 15 % du box-office chaque annee - avait vecu la crise du coronavirus.Alors qu'a la mi-mars, de nombreux tournages de films ou de series ont ete soudainement suspendus, l'industrie de l'animation, elle, n'a pas ete paralysee. "L'animation a su, comme a chaque fois, s'adapter tres rapidement. En a peine 48 heures, la majorite des studios français a mis des centaines d'artistes, d'animateurs en teletravail", raconte au HuffPost Mickael Marin, directeur du festival international d'Annecy. L'animation en teletravailC'est notamment le cas du studio Millimages, fonde en 1991 et qui fabrique le dessin anime "Molang". "C'est sur qu'on a manque un peu d'experience et d'organisation, mais on y est arrive", concede le PDG Roch Lener. "'Molang' c'est de l'animation numerique en 2D, la plupart des corps de metier qui y travaillent sont deja equipes d'ordinateurs, de micros… donc la production a continue. On peut dire qu'on a meme eu une activite extremement intense."En plus de la fabrication des episodes classiques de "Molang", le gros lapin blanc adore des enfants dans plus de 200 pays du monde a meme ete integre dans des episodes en lien avec le coronavirus. Certaines videos ou Molang et son acolyte Pioupiou appliquent les gestes barriere ont ainsi ete diffusees sur Internet, mais aussi dans les transports en commun en Coree ou au Mexique. "L'essentiel de la production française, c'est de l'animation en 2D. Donc l'activite a pu continuer", confirme Philippe Alessandri, president du Syndicat des producteurs de films...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Le bus d'"Into the Wild" déplacé par les airs
    Divertissement
    Le HuffPost

    Le bus d'"Into the Wild" déplacé par les airs

    INTO THE WILD - Le vieux bus devenu lieu de pelerinage en Alaska pour des aventuriers du monde entier, notamment depuis son apparition dans le film de Sean Penn "Into the Wild", a ete deplace afin de proteger les randonneurs trop temeraires.Surnomme le "Magic bus", il etait mentionne dans le livre tire d'une histoire vraie "Voyage au bout de la solitude" de Jon Krakauer (1996), et figurait sur l'affiche de son adaptation au cinema en 2007, racontant le periple d'un jeune homme cherchant a fuir la civilisation pour se rapprocher de la nature. Trop dangereuxSitue au bout du chemin de randonnee Stampede Trail, le bus avait fini par attirer de plus en plus de curieux, pas toujours bien prepares. Entre 2009 et 2017, quinze operations de secours en lien avec le fameux vehicule ont du etre organisees, selon les autorites locales. Certains ont meme trouve la mort, comme des voyageurs venus de Suisse et de Bielorussie, en 2010 et 2019, noyes lors de leur expedition. Jeudi, il a ete deplace de son coin de nature recule en etant souleve par un helicoptere de l'armee, a declare la Garde nationale. "Apres avoir etudie de pres le probleme, pese de nombreux facteurs, et considere une variete d'alternatives, nous avons decide qu'il etait mieux de deplacer le bus de cet endroit", a declare Corri Feige, la commissaire chargee des ressources naturelles pour l'État de l'Alaska, a l'extreme nord-est du continent americain. Il sera conserve pour le moment dans un site securise, jusqu'a ce qu'il soit decide quoi en faire, a-t-elle precise. L'une des options est de l'exposer.À voir egalement sur Le HuffPost: Mort de Ian Holm: "Alien", "Le Seigneur des anneaux"... Ses 5 films cultes LIRE AUSSI: * Tous les films de la "sélection officielle" un peu particulière du Festival de Cannes * Après Netflix, Scorsese prépare un nouveau film pour Apple Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Mort de Ian Holm: "Alien", "Le Seigneur des anneaux"... Ses 5 films cultes
    Divertissement
    Le HuffPost

    Mort de Ian Holm: "Alien", "Le Seigneur des anneaux"... Ses 5 films cultes

    CINÉMA - Un grand homme qui a beaucoup donne au cinema. Le celebre acteur britannique Ian Holm est decede ce vendredi 19 juin dans un hopital a Londres, a l'age de 88 ans. Son deces serait lie a la maladie de Parkinson dont il souffrait depuis plusieurs annees, selon son agent.Le cinema britannique perd aujourd'hui l'un de ses personnages emblematiques, souvent recompense pour ses roles dans des films cultes. Sir Ian Holm a incarne plus d'une centaine de personnages depuis le debut de sa carriere, comme le montre notre video est tete de cet article. En 1979, on le retrouve dans "Alien" ou il a incarne Ash, l'un des antagonistes du film. Dans ce role d'officier scientifique, son personnage est devenu culte et a fait l'objet de differentes analyses. Par la suite, il a incarne Sam Mussabini dans "Les Chariots de feu" en 1981. Son personnage d'entraineur de l'equipe anglaise lors des Jeux olympiques de 1924 a attire l'attention des Anglais. Suite a ce role, Ian Holm a gagne un Bafta et a ete nomme aux Oscars en 1982. Dans cette longue liste des roles endosses par l'acteur britannique figure evidemment Bilbon Sacquet dans "Le Seigneur des Anneaux" en 2001. Il participe au premier et au troisieme volet (2003), mais egalement dans le premier volet du "Hobbit : la Desolation de Smaug" sorti en 2013. "Il etait charmant, gentil et ferocement talentueux, il nous manquera enormement", a declare son agent Alex Irwin au Guardian. A voir egalement sur Le HuffPost: Les sorties cinema de l'ete qui vont nous faire renouer avec les salles LIRE AUSSI * L'un des chanteurs du groupe de K-Pop TST retrouvé mort à 28 ans * L'interprète légendaire de "We'll meet again" est morte à 103 ans Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Pourquoi le rôle d'Ian Holm dans "Alien" était central
    Divertissement
    Le HuffPost

    Pourquoi le rôle d'Ian Holm dans "Alien" était central

    CINÉMA - Fin de partie. Ian Holm, l'acteur britannique qui a joue notamment le personnage de Bilbon le Hobbit dans la trilogie du "Seigneur des anneaux", est mort "paisiblement a l'hopital aux cotes de sa famille" a Londres a l'age de 88 ans, a-t-on appris de son agent ce vendredi 19 juin.Connu pour son interpretation du personnage phare de Tolkien, il l'etait aussi pour son role d'Ash, un inquietant androide, dans le film "Alien: le huitieme passager" de Ridley Scott, sorti en salles en 1979.D'abord presente comme un personnage secondaire, celui d'un scientifique froid et distant, sa vraie nature apparait un peu plus tard dans le long-metrage quand, decapite par un extincteur, il se revele etre en realite, aux yeux des survivants de Nostromo (et du public), un robot."Ash etait programme pour obeir aux ordres de maniere stricte et sans nuance. Il etait le garant d'une mission plus grande et prioritaire: ramener l'alien sur Terre", note un article d'Allocine. Comme le souffle le site internet dedie a l'industrie du cinema, la place qu'occupe le personnage est plus importante qu'on ne le croit.Un constat que partage le media de critiques de films et de livres À voir, a lire, pour qui Ian Holm incarnerait le veritable mechant de l'episode. "Les velleites sanguinaires de l'alien, exacerbation de l'eros et du thanatos, font echo au simulacre d'instinct de conservation et de volonte de Ash, mais aussi a sa negation structurelle de l'existence et de ses oscillations", peut-on lire dans cette analyse. Un manipulateur sans foi ni loiDecrit comme un personnage "au visage feignant une sorte d'adversite sur fond d'intuition scientifique", celui-ci contraste a chacune de ses rencontres avec le visage "dur, mais aimant comme une mere" de l'heroine de la saga, Ellen Ripley (Sigourney Weaver)."Au-dela de sa mission inflexible consistant a ramener coute que coute le xenomorphe sur Terre, celui-ci s'adonne a toutes sortes d'experimentations, poursuit l'article. Se jouant et...Retrouvez cet article sur le Huffington Post