Cincinnati : un policier blanc inculpé du meurtre d'un automobiliste noir

Cincinnati : un policier blanc inculpé du meurtre d'un automobiliste noir
Cincinnati : un policier blanc inculpé du meurtre d'un automobiliste noir

Nouvelle bavure aux Etats-Unis entre un policier blanc et un homme issu de la communauté afro-américaine. Lors d'un banal contrôle routier à Cincinnati (Ohio), l'agent a fait usage de son arme, blessant mortellement le conducteur du véhicule. Le policier a été inculpé pour meurtre, mercredi 29 juillet 2015.

Un simple défaut d'immatriculation

La scène se déroule le 19 juillet. Un automobiliste circule dans sa voiture, au sud du campus de l'université de Cincinnati, quand un agent des forces de l'ordre lui demande de garer son véhicule sur le côté de la route pour un problème sur sa plaque d'immatriculation. Il lui demande dans un premier temps s'il a les papiers de l'engin. Le conducteur, Sam Dubose, lui répond alors qu'il les a oubliés chez lui. Il jette un coup d'oeil tout de même dans sa boîte à gants et confirme qu'il ne les a pas sur lui.

Le dialogue entre les deux tourne au drame en une fraction de seconde. Sam Dubose, âgé de 43 ans et père de 10 enfants, tourne le contact de sa voiture. Pensant qu'il va prendre la fuite, le policier Tensing sort son arme et fait feu, touchant l'Afro-américain à la tête.

Une première version qui ne tient pas la route

Dans un premier temps, M.Tensing avait donné une autre version des faits, affirmant qu’il avait été traîné par le véhicule avant de sortir son arme. Mais une vidéo enregistrée par la caméra que portait sur lui l'agent montre bien que ce dernier a complètement perdu son sang-froid et que le coup de feu n'était absolument pas nécessaire.

Il "n’aurait jamais dû devenir agent de police"

Bien au contraire, il s'agit d'une vraie bavure, dénoncée par Joseph Deters, le procureur du comté. "Je fais ce métier depuis trente ans, ceci est l’acte le plus stupide perpétré par un policier que j’ai jamais vu", a-t-il expliqué, évoquant un geste "totalement injustifié".

Lors d'une conférence de presse, Joseph Deters a un peu plus accablé l'agent. Il a déclaré que même si le conducteur avait décidé de fuir, il fallait "le laisser partir et non lui tirer une balle dans la tête". Il "n’aurait jamais dû devenir agent de police", a-t-il conclu au sujet de Tensing.

S'il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, l’agent de police risque 15 ans de réclusion.

Vives tensions

New York, Cleveland (Ohio), North Charleston (Caroline du sud) et Ferguson (Missouri)... Plusieurs bavures au cours desquelles des policiers blancs ont tué des hommes noirs non armés ont ravivé depuis maintenant un an les tensions raciales aux États-Unis. Des manifestations dégénérant parfois en émeutes ont eu lieu dans plusieurs villes du pays.