Cinémas : "Pour le moral de nos concitoyens, il est important qu'on soit ouverts", plaide la Fédération nationale des cinémas français

franceinfo
·1 min de lecture

"Pour le bien-être, pour le moral de nos concitoyens, il est important qu'on soit ouverts", a plaidé sur franceinfo jeudi 15 avril Richard Patry, le président de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF). "On a un protocole sanitaire parfait" et "il n'y a pas de sur-risque d'attraper le virus dans une salle de cinéma", donc "on espère de cette réunion, enfin, le signal de la réouverture", argumente-t-il, alors qu'Emmanuel Macron préside ce jeudi une réunion sur la question de la réouverture des lieux fermés à cause du Covid-19.

franceinfo : Qu'attendez-vous de cette réunion ?

Richard Patry : Qu'on rouvre enfin ! Mi-mai, on sera à 300 jours de fermeture des cinémas. Ce n'est jamais arrivé dans l'histoire de notre pays, dans l'histoire de cinéma. Il y a eu une tentative en décembre, avortée, et on n'a pas compris pourquoi, puisqu'on a ouvert les églises. On a un protocole sanitaire parfait, on a de la distanciation physique et on a des études qui montrent qu'il n'y a pas de sur-risque d'attraper le virus dans une salle de cinéma, pas plus qu'en allant se promener, en prenant le train ou en allant au supermarché. C'est vrai qu'on ne comprend pas pourquoi on est toujours fermés et nous, on espère de cette réunion, enfin, le signal de la réouverture.

Aujourd'hui, on parle de réouverture à un tiers de la capacité des salles. On ne demande pas d'exception sur le confinement ou même sur le couvre-feu, mais il y a quand même beaucoup d'endroits dans le pays qui sont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi