Les cinémas français limitent la casse en 2021, frôlant les 100 millions de spectateurs

·2 min de lecture
Un cinéma à Ivry-sur-Seine en mars 2021 (photo d'illustration) - Martin Bureau - AFP
Un cinéma à Ivry-sur-Seine en mars 2021 (photo d'illustration) - Martin Bureau - AFP

Les cinémas français ont limité la casse en 2021, avec 96 millions de spectateurs malgré la pandémie, une hausse de 47% par rapport à 2020, selon les chiffres publiés ce jeudi par le Centre national de la cinématographie.

En dépit des mois de fermeture et des mesures sanitaires, les salles obscures semblent sortir la tête de l'eau, avec une fréquentation en repli de seulement un quart (23%) si on la compare à 2019, dernière année sans pandémie, et "la dynamique de reprise s'est accentuée en fin d'année", note le CNC.

Des films comme Les Tuche 4 et Spider-Man: No Way Home, ont ainsi attiré de nombreux spectateurs en décembre.

876450610001_6282199500001

Par ailleurs, les films français occupent cette année une part de marché de 40,8%, soit 39,2 millions d'entrées.

"Outre la très belle surprise d’avoir remporté la Palme d’or et le Lion d’or, cette année encore le cinéma français a proposé une offre de films diversifiée et de qualité, dont un certain nombre ont porté la fréquentation", se réjouit ainsi Dominique Boutonnat, Président du CNC.

"Kaamelott" et "Spider-Man"

En 2021, les dix films français qui ont réalisé le plus d’entrées sont Kaamelott-premier volet (2,7 millions d’entrées), BAC Nord (2,2 millions), Les Tuche 4 (2,0 millions), OSS 117 : Alerte rouge en Afrique Noire (1,6 million), Les Bodin’s en Thaïlande (1,5 million), Eiffel (1,5 million), Aline (1,3 million), Boîte noire (1,2 million), Le loup et le lion (1, 2 million) et Illusions Perdues (0,8 million).

Le cinéma américain représente, lui, 42,4% de parts de marché, avec des films tels que Spider-Man (5 millions), James Bond (4 millions), ou Dune (3,2 millions).

Enfin, souligne le CNC, la France est le pays qui s'en sort le mieux, en matière de baisse de la fréquentation, par rapport àla Grande-Bretagne, l'Espagne ou les Etats-Unis.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles