Cinémas fermés : en Mayenne, Le Palace vend ses sucreries pour limiter ses pertes

·1 min de lecture

Comme l'ensemble des lieux culturels, les salles obscures des cinémas sont fermées... mais pas totalement éteintes. Au cinéma indépendant Le Palace, à Château-Gontier en Mayenne, un moyen surprenant a été trouvé pour que la lumière s'allume encore un peu. Ici, on vend les sucreries qui étaient destinées à l'origine aux spectateurs. "Il y a des Coca, il y a aussi tous les bonbons Haribo, ils sont à un euro", informe Joëlle Hanot à une cliente qui repartira finalement avec une dizaine de paquets de bonbons. "Je fais la marchande", s'étonne-t-elle encore au micro d'Europe 1.

EN DIRECT - Coronavirus : suivez l’évolution de la situation dimanche 24 janvier

"Ça met un peu de vivant"

Derrière son comptoir, la gérante du cinéma n'aurait jamais pensé à une telle reconversion. Mais son cinéma n'a plus le choix. Il doit écouler toute sa marchandise d'une valeur totale de 1.500 euros. "Les dates se périmant, on est obligés de mettre ça en vente", confirme Joëlle Hanot. "En même temps, on fait plaisir. Ça récrée un lien : je vois du monde, j'ai des coups de téléphone, des e-mails, ça met un peu de vivant."

Dans les coulisses aussi il y a malgré tout un peu d'animation. Ce jour-là, Valentin, l'un des trois salariés du cinéma, est chargé d'allumer toutes les machines. Une action qu'il répète plusieurs fois par semaine. "Le cinéma tourne tous les jours en temps normal. Donc les projecteurs ont besoin d'être allumés régulièrement. Si on arrêtait de les faire tourner, je ne suis pas sûr ...


Lire la suite sur Europe1