Cinéma : les Rendez-vous de l'aventure de Lons-le-Saunier, 14 jours pour s'évader depuis chez soi

Et si on partait à l’aventure à l’autre bout du monde ? Un voyage de deux semaines, entre Arctique et Afrique, avec un crochet sur les hauteurs de l’Himalaya, sans sac à préparer ou vaccin à injecter. Un voyage sédentaire, depuis son canapé. C’est ce que proposent les Rendez-vous de l’aventure de Lons-le-Saunier, du 18 au 31 mars. Pour sa 6e édition, le festival jurassien adopte le mode 100% en ligne pour les 18 films de la sélection officielle, les rencontres et les prix littéraires. S’adapter, c’est le propre des aventuriers. Et en ces temps de pandémie, l’envie de proposer au plus grand nombre de s’évader d’un quotidien anxiogène et morose a pris le dessus sur les difficultés d’organisation pour l’équipe emmenée par Virgile Charlot et sa compagne, Marion. Le président de La Fabrique de l’Aventure, l’association qui porte le festival depuis 2015, en a vu d’autres, lui qui a traversé l’Afrique (Tropique du Bayanda, Arthaud) et l’Amérique à vélo" Sur la forme, le festival sera différent, mais sur le fond, rien de sa génétique n’a été sacrifié afin de préserver le lien entre le public et les invités, de conserver cet esprit d’échange et de partage qui a toujours présidé à notre action, précisent-ils. Nous invitons notre public à oser vivre ce festival en ligne comme une expérience totalement unique, à la manière d’une aventure pétrie de découvertes, de rencontres inspirantes, d’espoirs." Des paysages à couper le souffle Oser ne devrait pas être trop compliqué tant les films promettent le dépaysement. Choisir sera peut-être plus difficile. Pour aider à y voir plus clair, quatre catégories permettent d’orienter ce choix : alors serez-vous plutôt séance en famille ou tenté par la place de l’homme au cœur de la nature ? Aventure pour se reconstruire ou aventure avec un grand A ? Ou pourquoi pas tout à la fois ! Une chose est sûre, partir deux ans et demi à vélo avec Sophie Planque et Jérémy Vaugeois pour une grande traversée entre Alaska et Patagonie, c’est l’assurance de découvrir des paysages à couper le souffle et des rencontres d’une grande humanité.Embarquer sur un voilier avec Marieke Huysmans-Berthou et son piano dans "Pianocéan", c’est prendre en pleine figure les embruns et une grande bouffée d’émotions, de chansons et de poésie qui vous bercent encore longtemps après être rentré au port. Dans les pas de Sylvain Tesson Pour les amateurs d’adrénaline et d’histoire, on ne peut que conseiller le cheminement aux côtés de l'écrivain-voyageur Sylvain Tesson et des soldats d'élite du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne) dans "Les Ailes de Patagonie" (un film de Christophe Raylat). On a les mains moites et le cœur qui s’emballe à suivre ces paralpinistes sur les parois abruptes du massif du Fitz Roy où ils sont venus rendre hommage aux héros de l’Aéropostale en escaladant les aiguilles qui portent leurs noms.Se dépasser malgré le handicap, c’est le pari fou de Jesse Dufton. Aveugle, il se met au défi d’être le premier non voyant à grimper en tête le Old Man of Hoy, un pilier de grès en Ecosse. Une aventure humaine racontée dans "Climbing blind", déjà grand prix de la Toison d’or 2020 dans un autre festival voisin, Les écrans de l’aventure, à Dijon. Plus reposant, le voyage d’Atsunaï Kammak au Groenland interroge sur les impacts de l’homme sur la planète. Ou quand l’art devient témoin du monde, à travers un ours de métal du sculpteur Pascal Bejeannin, à la dérive sur un iceberg. La liste est loin d'être exaustive mais que ce soit dans le froid ou le chaud, en solo, en duo, entre copains ou en famille, il y aura de quoi satisfaire tous les appétits d’ailleurs. 5€ pour 24 heures Pour accéder aux projections, il suffira de se connecter au site internet du festival et de se laisser guider. L’équipe a fait le choix de maintenir les séances payantes : 5 euros par film disponible 24 heures. “L’intégralité des bénéfices des projections seront reversés aux ayants-droits des films de la sélection : il nous est apparu crucial de pouvoir soutenir les artistes de l’audiovisuel dans cette période qui affecte considérablement la création,” souligne Virgile Charlot. Au-delà des projections, le festival permet habituellement la rencontre avec les protagonistes. Là encore, il a fallu se réinventer. Pour préserver ces échanges, l’équipe a anticipé : des entretiens ont été réalisés au préalable et seront proposés gratuitement sur la plateforme VOD et les réseaux sociaux du festival. D’autres rendez-vous sont prévus en direct les 19, 20 et 21 mars, avec des live streamings de films et des rencontres virtuelles avec d’autres aventuriers.Et comme le voyage se décline aussi en livre, des rencontres réalisées par RCF Jura, partenaire du festival, seront disponibles en podcast. 4 récits concourent cette année pour le prix Grand Tétras du livre d’aventure. "Carpates", de Lodewijk Allaert (Transboréal, 2019), "Le Continent Blanc", de Matthieu Tordeur (Robert Laffont, 2020), "Sur le Rhône", de Jean-Louis Michelot (Rouergue, 2020) et "Tara Tari - Mes ailes, ma liberté", de Capucine Trochet (Arthaud, 2020). Enfin comme tout festival qui se respecte, le jury des Rendez-vous de l’aventure décernera ses prix. Le réalisateur Jean-Michel Corillion annoncera les 5 lauréats à l’issue des deux semaines de festival. Le public est invité à faire son choix sur internet pour le "Prix du public". Infos pratiques Rendez-vous sur www.rdv-aventure.fr du 18 au 31 mars et sur les réseaux sociaux @rdvaventure via le hashtag #rdvaventure. 18 films accessibles au tarif unique de 5€ par location (pour 24 heures). Attention: certains films ne sont accessibles qu’à une seule date sur un créneau horaire unique.