Cinéma : le public répond présent pour soutenir les salles

À Caen (Calvados), une salle de cinéma a retrouvé, durant le week-end du samedi 13 et dimanche 14 mars, un semblant d'effervescence. "On a sauté sur la possibilité de revenir au cinéma, confie une cliente. Ça fait trop plaisir de revenir au Lux." Les chanceux du jour ont été conviés à une séance-test, une pratique courante qui permet d'évaluer l'adhésion du public a un film avant sa sortie. Elle permet également de contourner l'interdiction d'ouvrir, en toute légalité. "On a regardé le décret du 29 octobre 2020, (…) et dans les dérogations il y a la possibilité d'organiser des activités professionnelles en vue de la réouverture", explique Gautier Labrusse, directeur du cinéma Lux. Les clients derrière les cinémas Le public, lui, s'associe volontiers à la démarche. "Ça me manque terriblement, confie une cliente. C'est important, l'imaginaire, les films, c'est ce qui nous permet de nous évader, de nous faire rêver." À Nantes (Loire-Atlantique), pour se faire entendre, un cinéma a décidé de diffuser la bande sonore d'un film en pleine rue. 250 spectateurs ont répondu présent. "On a besoin de la culture, commente Caroline Grimault, directrice du cinéma Katorza. Là, tout le monde a son masque, tout le monde respecte un espacement d'un mètre, on est prêts à appliquer les normes."