Cinéma : l'heure de la première séance

Dès minuit, le petit cinéma de Rennes (Ille-et-Vilaine) avait programmé un film culte : The Big Lebowski en écho au confinement, l'histoire d'un homme qui vit en peignoir chez lui. Dans les files d'attente, les spectateurs étaient impatients. "Il faut soutenir les salles de cinéma, c'est un put** d'acte militant. Il fallait revenir, ça rouvre donc c'est festif", lance une femme. "Ça fait du bien de revenir au cinéma, de faire revivre des salles d'art et d'essai comme ça", réagit quant à lui un homme sur le trottoir. Un moment attendu depuis trois mois et demi par le gérant de la salle. "On a fait tout ce qu'il faut, les masques, la visière, le gel, le virucide. Il y aura aussi la société de nettoyage qui passera deux fois par jour pour nettoyer les points de passages et les sanitaires", détaille Fabrice Bassemon, directeur de l'association Clair Obscur. 40 films à l'affiche Port du masque obligatoire, un siège entre chaque groupe… les mesures sont là, mais le bonheur de retrouver un grand écran aussi. Sous les applaudissements, le film peut commencer. Globalement en France, les séances ont recommencé à 10 heures lundi 22 juin. Mesures sanitaires et distanciations obligatoires, les salles ne seront pas combles. Mais comme le cinéma se portait bien avant le confinement, 40 films ont été mis à l'affiche afin de relancer la machine, comme à Strasbourg (Bas-Rhin). Si les spectateurs sont au rendez-vous, la casse pourrait être limitée.