Cinéma: «Jungle rouge», la mort de Raul Reyes, chef des FARC en Colombie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Raconter une séquence particulièrement importante dans la longue vie de la guérilla des Farc en Colombie, celle de la mort de son numéro deux Raul Reyes sur fond de difficiles négociations pour la libération d'otages, c'est le propos de ce long-métrage d'animation. Plongée dans l'enfer vert et rouge de la jungle, un film ambitieux et réussi découvert au festival Cinélatino de Toulouse et sélectionné au festival d'Annecy et au FIFDH de Genève.

Premières images du film, l'attaque d'un camp dans la jungle. Raul Reyes, numéro deux des Farc, fuit sous les tirs de roquettes. Vrombissements d'hélicoptères de combat, flashs de lumière, une scène de guerre. Nous sommes le 1er mars 2008, Raul Reyes est tué et sa mort « marque un tournant : la guérilla dépose les armes et signe des accords de paix en 2016. Mais cette reddition ne marque pas la fin de la lutte. Après cinquante ans de guerre de civile, des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés, la terre appartient toujours à une poignée de familles... »

Raul Reyes est un bureaucrate dogmatique, mais aussi un chef de guerre un peu mégalo qui se voit en rêve charger l'ennemi sabre au clair dans le costume d'apparat de Simon Bolivar, aux côtés de Marx et du Che Guevara. C'est encore un personnage romanesque, père et grand-père, un homme amoureux et emporté qui ne supporte pas la contradiction, coupé de la réalité du pays par des années de guérilla dans la jungle et des doutes parfois de ses troupes. Il est à la tête d'un petit groupe de combattants et certains personnages, notamment les femmes qui l'entourent, sont dotés d'une réelle épaisseur dans le film.

Des personnages interprétés par de vrais comédiens


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles