Cinéma : le cauchemar de l'usine à rêves en 2020

Jacky Bornet
·1 min de lecture

L’usine à rêves a cauchemardé en 2020, avec une perte de 69,4% d’entrées par rapport à 2019. Fermeture des salles le 15 mars avec le premier confinement, arrêt des tournages, explosion du streaming, création de systèmes d’aides… Le cinéma n’a jamais connu une telle crise, que cela soit après le crash de 1929 ou durant l’Occupation. A ces époques, les salles étaient pleines des deux côtés de l’Atlantique.

Toute la profession s’inquiète, y compris de la pérennité des salles de cinéma menacées par les habitudes prises d’abonnement aux plateformes de streaming : Netflix, Disney+, La Cinétek et autres. Comment en est-on arrivé là ? Retour sur une année de tous les dangers pour le cinéma, spectacle populaire et collectif entre tous.

Des salles de cinéma fermées deux fois

"L'année 2020 est marquée par la pandémie mondiale de Covid-19, qui a conduit à la fermeture des salles de cinéma à deux reprises pendant 162 jours au total. Sur l'ensemble de l'année 2020, la fréquentation atteint 30% de celle observée en 2019", souligne le CNC dans son rapport annuel publié mercredi 30 décembre.

Dans un premier temps, toutes les salles de spectacles ont été fermées, donc les cinémas, du 15 mars au 22 juin. Avec le déconfinement, la réouverture des salles a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi