Cinéma. En Australie, un film de robots venu de nulle part

The Sydney Morning Herald (Sydney)
·1 min de lecture

Mark Toia a fait carrière dans la publicité, mais il a voulu se reconvertir dans le cinéma. Et il y est allé de sa poche pour réaliser Monsters of Man, un film de robots, d’un budget de près de 1 million d’euros, qui sera projeté le 19 novembre en ouverture du Festival du film de science-fiction de Sydney.

Bien des cinéastes en herbe rêvent à leur premier long-métrage. Il y a néanmoins quelques conseils à suivre, suggère The Sydney Morning Herald : “Avoir une idée de départ simple qui demande peu de tournages en extérieur, se limiter à un petit nombre d’acteurs, tenir un budget serré, ne jamais risquer trop de son argent personnel.” Mark Toia, qui signe Monsters of Man, a fait exactement l’inverse.

Pour ce film de science-fiction ambitieux, Mark Toia a tourné en partie au Cambodge, puis au Canada, aux États-Unis et en Australie. En ce qui concerne le budget de la production – 1,6 million de dollars australiens, soit 988 000 euros –, il vient intégralement de la poche du réalisateur et de sa femme : des fonds amassés grâce à des investissements immobiliers et au premier métier de l’intéressé. Et il a entraîné dans l’entreprise l’acteur américain Neal McDonough, vu entre autres dans le film Captain America : The First Avenger ou les séries Boomtown, Justified, Desperate Housewives ou Suits.

À mi-chemin entre RoboCop et Predator

L’Australien de 56 ans a d’abord fait carrière dans la publicité, où il a réalisé des campagnes vidéo pour de grandes marques telles Apple ou les constructeurs automobiles General Motors et

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :