CIJ: les audiences s'achèvent dans le contentieux maritime qui oppose la Somalie au Kenya

·1 min de lecture

Les audiences de la Cour internationale de justice de l'ONU sur la dispute entre le Kenya et la Somalie se sont achevées ce jeudi 18 mars. La Somalie a présenté ses ultimes remarques, toujours en l'absence du Kenya, qui a refusé de plaider sa cause. L'affaire est maintenant en délibéré. Le verdict devrait être connu dans quelques mois.

La dernière audience devant les juges de l'ONU a été très courte. C'est Mohamed Omar Ibrahim, un conseiller du président somalien, qui en quelques minutes seulement a présenté les remarques finales de son gouvernement.

La Somalie demande à la Cour de rejeter les demandes kényanes bien sûr, de tracer une frontière maritime conforme au droit entre les deux pays, de reconnaître la violation de la souveraineté somalienne et enfin d'exiger du Kenya qu'il fournisse à la Somalie toutes les données qui auraient été recueillies sur le territoire disputé.

A lire aussi : Le Kenya et la Somalie se disputent de vastes secteurs maritimes devant la CIJ

Les audiences ont ensuite été closes sans autre commentaire par la juge américaine Joan Donoghue. Le verdict devrait être connu dans un délai de 4 à 6 mois.

Ces trois après-midi de plaidoirie ont permis à la Somalie de montrer le sérieux avec lequel elle a pris cette affaire. De prestigieux experts en droit international ont exposé des démonstrations solides sur le bien-fondé des demandes somaliennes.

Seule manquait la réplique kényane, dont le boycott paraît à certains observateurs être un aveu de faiblesse. Les juges ont toutefois fait savoir qu'ils prendraient en compte, dans leur verdict, les documents écrits soumis par Nairobi.