Publicité

Ciivise : après le départ de ses dirigeants, la commission « va continuer », selon Aurore Bergé

La Ciivise va poursuivre son travail. Avant le départ jeudi soir de son nouveau président, Sébastien Boueilh, sa nouvelle vice-présidente, Caroline Rey-Salmon a été « mise en retrait total » après le dépôt d'une plainte mardi, pour agression sexuelle d’une ancienne patiente. Invitée sur Radio J dimanche, Aurore Bergé assure que la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants « va continuer ». La nouvelle Ciivise a été lancée lundi. « D’autres enjeux doivent être explorés sur la question des violences sexuelles, de la protection des enfants et des adultes de demain », a déclaré la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

À lire aussi La nouvelle vice-présidente de la Ciivise, Caroline Rey-Salmon, accusée d’agression sexuelle

Dans l’émission, Aurore Bergé a souligné le rôle de la Commission lancée en mars 2021, à la suite de la publication de La Familia grande, livre de Camille Kouchner. Écarté en décembre par le Gouvernement, le juge Édouard Durand avait constamment dénoncé les dysfonctionnements de la justice. Un travail souligné par la ministre : « La Ciivise joue un rôle déterminant. Des milliers de témoignages ont été recueillis par le juge Durand. Sans son engagement sincère, la Ciivise n’aurait pas eu cet engagement ». Au total, 30 000 témoignages ont été recueillis via un questionnaire en ligne.

Une direction renouvelée

Présente dans les périmètres de Cat...


Lire la suite sur LeJDD