Sous le ciel gris de Paris, le tourisme fait toujours grise mine

"Quand vous sortez d'une période de Covid, je ne pense pas que la première chose que vous voulez faire, c'est d'aller visiter une capitale. Donc, évidemment que Paris en pâtit beaucoup plus que les autres." Comme cette hôtelière parisienne, beaucoup d’acteurs du tourisme de la capitale tirent la langue en cette fin d’été, même s’ils reconnaissent que la situation est "moins catastrophique" que l’an dernier. Selon les dernières estimations de l’office de tourisme, le Grand Paris a accueilli environ 4 millions de touristes cet été contre 2,6 millions l’été dernier. Mais ils étaient plus de 10 millions en 2019 avant l’épidémie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles