« Cibles juives » et boîtes de nuit gays : un projet d'attentat déjoué à Marseille en janvier

Depuis 2017, 45 attentats ont été déjoués en France, d’après les déclarations de Gabriel Attal, lundi. Sans pour autant en préciser les raisons,le Premier ministre a déclaré depuis la Gare Saint-Lazare à Paris que deux attentats ont été déjoués depuis le début de l’année 2024 en France. Selon les révélations d’Europe 1, une première attaque aurait été évitée cette année, après l’interpellation d’un homme de 23 ans à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 janvier. Soupçonné « de préparer une attaque violente », il a été arrêté par les policiers de la DGSI.

À lire aussi La France rehausse le plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » après l'attaque à Moscou

« Très radicalisé » selon une source du renseignement, l’individu originaire de la cité phocéenne aurait voulu commettre un attentat à l’encontre de « cibles juives » ou d’une boîte de nuit de la « communauté LGBT » avec une arme à feu. Selon les révélations de nos confrères, il serait un consommateur régulier de vidéos de propagande de l’État islamique. Durant son interrogatoire, le jeune homme aurait revendiqué son appartenance à l’organisation. Fasciné par les armes à feu, il a été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroristes » et placé en détention provisoire.

Le plan vigipirate au niveau « urgence attentat »

Selon le ministère de l’Intérieur, une deuxième attaque aurait été évitée le 5 mars après l’interpellation d’un homme de 62 ans, ayant pour projet une action violente contre des édif...


Lire la suite sur LeJDD