Cibles de la droite américaine, la marque M&M's retire ses personnages icôniques

© M&M's
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le confiseur M&M'S a renoncé à utiliser dans ses publicités, jusqu'à nouvel ordre, les fameux personnages rappelant la forme de ses bonbons chocolatés, critiqués par une partie de la droite conservatrice américaine, qui les juge politisés. L'affaire avait débuté avec le lancement, en septembre, d'un nouveau membre de la famille des "spokescandies" (bonbons porte-paroles), baptisé Purple (violet). Il s'agissait du troisième personnage féminin de la bande, après Green (vert) et Brown (marron), créé, selon M&M'S, "pour représenter l'acceptation et l'inclusion".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le violet symbolise notamment le soutien à la communauté LGBTQ et l'expression de l'homosexualité. L'arrivée de Purple avait suscité des critiques, des internautes reprochant à Mars Wrigley, maison mère de M&M'S, d'avoir politisé les bonbons chocolatés. Selon eux, les personnages M&M'S étaient devenus "woke", mot qui désigne le militantisme contre toute forme de discrimination et d'exclusion visant une ou plusieurs minorités. La polémique a rebondi début janvier avec la commercialisation d'un paquet spécial en édition limitée qui ne contenait que les trois couleurs des personnages féminins, vert, marron et violet.

Des M&M's "obèses" et "lesbiennes"

Les "M&M's 'woke' sont de retour", s'est insurgé, peu après l'annonce, Tucker Carlson, l'un des présentateurs vedette de la chaîne Fox News, connue pour les prises de position très conserva...


Lire la suite sur Europe1