Chypre: colère après la destruction par l'Eglise de bâtiments classés

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La puissante Eglise de Chypre a suscité la colère sur l'île méditerranéenne après la destruction de quatre bâtiments classés comme patrimoine culturel situés près du chantier de la nouvelle cathédrale, au coeur de Nicosie.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué mardi être "profondément troublé et préoccupé par la destruction arbitraire et illégale des bâtiments protégés" survenue la veille dans la capitale chypriote.

Trésors architecturaux

Ces constructions --des maisons datant de 1927, d'après les archives-- se trouvaient sur un terrain appartenant à l'Eglise, à proximité du palais de l'archevêché, dans la Vieille ville de Nicosie ceinturée par des remparts vénitiens et recelant de trésors architecturaux remontant parfois à plusieurs siècles.

Mais l'Eglise, selon la Chambre technique de Chypre --organisme de surveillance dans la construction--, avait l'obligation contractuelle de préserver et de rénover les bâtiments autour de la nouvelle cathédrale. En les détruisant, elle est en infraction avec les conditions de son permis de construire.

Cette destruction a été réalisée sans autorisation de la municipalité, a renchéri Constantinos Yiorkadjis, maire de Nicosie, précisant que la mairie allait exiger leur restauration.

Ire de la population

L'Eglise orthodoxe de Chypre dispose d'un poids politique important sur l'île mais sa décision de démolir ces maisons a déclenché les critiques de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi