Tour de France : la spectatrice à l'origine d'une chute collective en garde à vue

·1 min de lecture
Le lendemain de l’incident, la gendarmerie avait ouvert une enquête judiciaire visant la jeune femme pour  « blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence ».
Le lendemain de l’incident, la gendarmerie avait ouvert une enquête judiciaire visant la jeune femme pour « blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence ».

Sa pancarte a provoqué un effet domino. La spectatrice qui a fait tomber une dizaine de coureurs cyclistes lors de la première étape du Tour de France, samedi 26 juin 2021, a été interpellée avant d'être placée en garde à vue à Landerneau (Finistère), mercredi 30 juin, a appris l'Agence France-Presse d'une source proche de l'enquête, confirmant une information de RTL. « La femme a été identifiée formellement. Elle est en garde à vue depuis quelques minutes, l'audition commence à peine », a assuré à l'AFP cette source, qui a précisé qu'elle était de nationalité française. « Un suspect est en garde à vue », a de son côté confirmé le procureur de la République de Brest, Camille Miansoni, précisant qu'il s'agissait bien d'une femme. « Nous en saurons plus d'ici demain matin », a-t-il ajouté. Mardi, il avait indiqué à la presse que l'enquête progressait « bien ». « Les choses avancent bien et on espère arriver à élucider cet événement dans un délai raisonnable », avait-il assuré, évoquant le recueil de « plusieurs témoignages » après l'appel à témoins lancé. « Évidemment, il faut les recouper, il faut les vérifier », avait-il ajouté, se disant « confiant ».

Cela fait suite au dépôt de plainte de la direction du Tour contre la responsable de cette chute collective. Le lendemain de l'incident, la gendarmerie avait ouvert une enquête judiciaire visant la jeune femme pour « blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par violation manifestement [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles