Chute sur le Tour de France : l’organisateur retire sa plainte

·1 min de lecture
La spectatrice en cause, une Française de 30 ans, a été placée en garde à vue mercredi et l'était toujours jeudi matin, selon la gendarmerie du Finistère.
La spectatrice en cause, une Française de 30 ans, a été placée en garde à vue mercredi et l'était toujours jeudi matin, selon la gendarmerie du Finistère.

Nouveau rebondissement dans l?affaire de la spectatrice à la pancarte. Le Tour de France a retiré, ce jeudi 1er juillet 2021, sa plainte contre la femme soupçonnée d?être à l?origine de la chute collective de la première étape, entre Brest et Landerneau, a-t-on appris auprès de son directeur Christian Prudhomme au départ de la sixième étape à Tours. « Cela a pris des proportions folles », a déclaré à l?Agence France-Presse le directeur du Tour. « Nous voulons apaiser les choses et surtout que le message passe auprès du public. Il s?agit de rappeler les mesures de précaution sur la route du Tour », a-t-il ajouté.

« Il faut que chacun se calme », a ajouté Christian Prudhomme face au déferlement médiatique des derniers jours. La spectatrice en cause, une Française de 30 ans, a été placée en garde à vue mercredi et l?était toujours jeudi matin, selon la gendarmerie du Finistère. Elle est entendue dans le cadre d?une enquête ouverte pour « blessures involontaires avec incapacité n?excédant pas trois mois par violation manifestement délibérée d?une obligation de sécurité ou de prudence », confiée à la brigade de gendarmerie de Landerneau.

À LIRE AUSSICyclisme : Mathieu van der Poel, dans la roue de son « Poupou »

Samedi, lors de la première étape du Tour, la spectatrice qui agitait une pancarte en tournant le dos au sens de la course avait été percutée par l?Allemand Tony Martin qui a entraîné dans sa chute de nombreux coureurs. Plusieurs d?entre eux, notamment l?A [...] Lire la suite