Chute de téléphérique en Italie: le survivant israélien sort de réanimation

·2 min de lecture

Eitan, qui avait subi divers traumatismes au niveau de l'abdomen et du thorax ainsi que diverses fractures, a été transféré dans un service de long séjour, a indiqué un porte-parole de l'hôpital de Turin, la capitale du Piémont (nord-ouest).

Le garçonnet israélien unique survivant de l'accident de téléphérique qui a fait 14 morts dimanche dans le nord de l'Italie le 23 mai est sorti de réanimation, a annoncé un porte-parole de l'hôpital de Turin où il est soigné.

Le garçon de cinq ans est le seul passager à avoir survécu après que la cabine du téléphérique a chuté dans le vide à Stresa, près du sommet du mont Mottarone culminant à près de 1.500 mètres, tuant les 14 autres passagers, parmi lesquels ses parents, son petit frère de deux ans et ses arrière-grands-parents.

Eitan, qui avait subi divers traumatismes au niveau de l'abdomen et du thorax ainsi que diverses fractures, a été transféré dans un service de long séjour, a indiqué un porte-parole de l'hôpital de Turin, la capitale du Piémont (nord-ouest). La tante du petit garçon, dont la famille avait émigré en 2018 en Italie, se trouve à son chevet.

Le système de freinage d'urgence désactivé ?

Plusieurs responsables de la société gérant le téléphérique sont soupçonnés d'avoir délibérément désactivé le système de freinage d'urgence qui aurait dû bloquer la cabine lorsque le câble s'est rompu.

Treize passagers sont morts sur le coup, tandis qu'Eitan et un autre enfant ont été conduits à l'hôpital. Ce dernier est ensuite morts des suites de ses blessures. 

Prisé des touristes, le téléphérique de Stresa relie en 20 minutes ce petit village au mont Mottarone, qui offre une vue spectaculaire sur le lac Majeur et les Alpes.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles