Chute du pétrole après la rupture des négociations autour de la dette américaine

L'or noir en péril. Les cours du pétrole ont reculé vendredi 19 mai, douchés par la rupture des négociations autour de la dette américaine, qui fait planner le spectre d'un défaut des Etats-Unis, aux conséquences très incertaines. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a cédé 0,36%, pour clôturer à 75,58 dollars. Quant au West Texas Intermediate (WTI) américain, avec échéance en juin, il a lui rendu 0,43%, à 71,55 dollars. L'or noir avait démarré la séance en fanfare, le WTI gagnant jusqu'à plus de 2%, avant un brusque retournement, dû aux nouvelles d'une suspension des discussions sur le plafond de la dette, selon John Kilduff, d'Again Capital.

Les représentants des républicains au Congrès ont, en effet, quitté soudainement une réunion avec des membres du gouvernement américain, selon le site d'information Punchbowl News. "Il faut faire une pause", a déclaré à des journalistes au Capitole le président républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, au sujet des tractations avec l'exécutif. La Maison Blanche a elle reconnu qu'il existait toujours de "réelles différences" entre les positions des deux camps.

Seul le Congrès peut relever le plafond de la dette et éviter aux Etats-Unis un défaut de paiements, mais l'opposition républicaine s'y refuse pour l'instant faute de concessions budgétaires suffisantes du président Joe Biden. "C'est clairement une menace pour l'économie et la demande d'énergie", a argué John Kilduff. "Pas seulement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les géants pétroliers du Golfe comptent sur le captage du CO2
Elon Musk : découvrez les secrets intrigants de l'homme le plus puissant de la planète
Inflation, impôts, industrie… “la France est en grand danger”
Interdiction de TikTok aux États-Unis : des utilisateurs portent plainte
Bourse : CAC 40, Stellantis, Renault, Sanofi, Thales… au programme de Momentum cette semaine