Chute du Mur : des illuminations monumentales

De notre correspondante à Berlin, Pascale Hugues

Projection de vidéos sur les immeubles de l'Alexanderplatz, à Berlin le 8 novembre.  

REPORTAGE. Durant toute cette semaine de célébrations des 30 ans de la chute du Mur, Berlin a illuminé ses lieux de mémoire.


L'Alexanderplatz, cette immense plateforme de béton qui n'a plus rien à voir avec le lieu immortalisé par Alfred Döblin, projette sur ses façades une vidéo en 3D. Tous les slogans de la révolution pacifique « Plus jamais la peur ! », « Nous voulons être des hommes libres ! », « Nous sommes le peuple ! » défilent – c'est l'ironie de l'histoire – sur les deux immeubles les plus emblématiques de la conversion au capitalisme : la Sparkasse, la Caisse d'épargne d'un côté et le grand magasin C & A de l'autre.

C'est sur cette place que le 4 novembre eut lieu la grande manifestation de l'automne 1989. Des centaines de milliers de personnes (de 500 000 à 1 million) se rassemblèrent pour la première manifestation officiellement autorisée par le régime. Des comédiens comme Ulrich Mühe, l'agent de la Stasi dans le film La vie des autres, des écrivains comme Christa Wolf, Stefan Heym, Christoph Hein et Heiner Müller, mais aussi l'avocat Gregor Gisy, certains dirigeants du parti communiste promettant des réformes et même Markus Wolf, le maitre espion de l'Allemagne de l'Est prirent la parole et bien entendu tous les dissidents dont Jens Reich et Bärbel Bohley.

Sommes-nous en train de vivre une réelle césure démocratique ?

Ce jour-là Friedrich Schorlemmer, un pasteur de Wittenberg encore inconnu demanda à la foule : « Est-ce que tout cela n'est qu'un rêve ? Le réveil sera-t-il brutal ? Ou sommes nous en train de vivre une réelle césure démocratique ? » Trente ans plus tard, quelques badauds avalent une saucisse en lisant les slogans d'un air distrait. Les passants se pressent entre la station de métro et les grands magasins qui ont poussé sur cette esplanade jadis déserte.

Lire aussi Le jour où j'ai vu tomber le mur de Berlin

Patti Smith et Félix Mendelssohn

Un peu plus (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Chute du mur de Berlin : histoire inattendue
Réunification : RFA contre RDA, la guerre froide du sport
Chute du Mur : Merkel appelle l'Europe à défendre la démocratie
Le jour où j'ai vu tomber le mur de Berlin
Recevez la newsletter Le Point.fr