Chute de cheveux : tout savoir sur l’alopécie féminine

·1 min de lecture

La perte de cheveu n’est jamais anodine, surtout pour une femme, la chevelure étant toujours symbole de féminité et d'atout séduction. Que la chute de cheveux soit brutale ou progressive mais bien perceptible, il est important de comprendre ce phénomène pour mieux lutter contre cette alopécie qui peut gâcher la vie.

Avant toute chose, il faut se pencher sur la manière dont notre cheveu, et plus précisément le bulbe capillaire qui le produit, fonctionne. Les bulbes capillaires présentent une durée de vie limitée, qui court sur 25 cycles. Chacun de ces cycles dure quatre à cinq ans, et compte trois phases. La première, dite anagène, est celle de la pousse. C’est la période de croissance active du cheveu. Quand tout va bien, environ 85% de notre masse capillaire est dans cette phase, qui dure entre 4 et 5 ans. La deuxième, dite catagène, est celle de l’arrêt de la pousse. Pendant quelques semaines seulement, le bulbe arrête de produire et se met en attente de la troisième phase, dite télogène. C’est celle du détachement du cheveu, et le bulbe va mettre environ 3 mois a l'expulser. Après ces trois étapes, il va entrer en dormance, ou recommencer un nouveau cycle et passer de nouveau en phase anagène.

Mais ces étapes se déroulent ainsi lorsque tout va bien. Chez certaines femmes, cela ne se passe pas toujours ainsi. Preuve en est, lors d'un sondage Ifop (effectué en 2015), seules 16% des femmes interrogées déclaraient ne pas perdre leurs cheveux du tout. Les autres souffrent donc d’alopécie, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - 20 coupes de cheveux indémodables
Parfum pour hommes : Le Mâle de Jean Paul Gaultier fête ses 25 ans de succès
Cheveux : 3 nouveaux produits green pour respecter la planète
Vernis à ongles : les couleurs tendances de cet automne-hiver 2020-2021
Cheveux : 3 astuces pour camoufler ses racines