Les Chroniques de Riddick sur France 4 : savez-vous quels blockbusters Vin Diesel a refusés pour jouer dans cette suite ?

La Rédaction

Les Chroniques de Riddick de David Twohy

Avec Vin Diesel, Thandie Newton, Karl Urban...

De quoi ça parle ? Une lourde menace pèse sur l'univers. Planète après planète, les féroces Necromongers étendent leur empire, ne laissant aux populations conquises qu'une alternative : se convertir ou mourir. Et c'est ainsi que le plus improbable sauveur de la galaxie est tiré de son exil et appelé à la rescousse... 

LE REVE DE VIN DIESEL

Vin Diesel avait refusé de jouer dans 2 Fast 2 Furious et xXx 2 pour pouvoir se consacrer aux Chroniques de Riddick et ainsi retrouver son personnage de Richard B. Riddick qui l'avait rendu célèbre grâce à Pitch Black, également réalisé par David Twohy. Preuve de son attachement au projet, le comédien est aussi producteur du film. "Vin est un homme étonnant", témoigne le comédien Karl Urban, qui incarne le Necromonger Vaako. "Lors de notre première rencontre, il n'a fait que parler du film pendant cinq heures ! Il est extraordinairement focalisé – pas seulement sur son propre rôle, mais sur l'ensemble de la distribution. Il veut que chaque personnage soit mis en valeur et que leurs relations soient solides et cohérentes. Il désire aussi que le film puisse être vu et revu. Les Chroniques de Riddick est un film de David Twohy, mais c'est le rêve de Vin Diesel".


Vin Diesel

"PITCH BLACK" N'EST PAS LOIN

Clin d'oeil à Pitch Black où le jour et la nuit étaient au centre du film, Riddick et ses compagnons se lancent, dans Les Chroniques de Riddick, dans une course contre le lever du soleil sur la planète Crematoria, où les températures varient de 370° le jour à -148° la nuit. 

PARLONS ARGENT !

Avec un budget de 105 millions de dollars, Les Chroniques de Riddick a été conçu pour un coût bien supérieur à Pitch Black qui avait coûté 23 millions. Ce second opus a néanmoins été un échec commercial, puisqu'il a rapporté environ 116 millions au box-office mondial via sa sortie en salles.

 

DES DECORS POUR DE VRAI !

David Twohy prit, dès le début du projet, le parti de faire construire la majorité des décors du film grandeur nature, pour que les comédiens se sentent réellement au coeur de l'univers de Riddick. Six plateaux des Mammoth Studios de Vancouver furent ainsi mis à contribution, soit autant que la surface totale des Studios Universal ! Le décor de l'intérieur du Basilica, le vaisseau des Necromongers, mesurait ainsi 73 mètres de long sur 30 de large et 14 mètres de haut, pour une consommation record de bois, devant les décors de X-Men 2. Du jamais vu pour les Mammoth Studios !

"LES CHRONIQUES DE RIDDICK" en chiffres

  • 15 000 litres de peinture
  • 7 300 mètres de tissu
  • 600 costumes complets
  • 450 kilomètres de planches
  • 300 figurants
  • 275 menuisiers
  • 130 jours de tournage
  • 110 générateurs
  • 85 sculpteurs et mouleurs
  • 75 costumiers
  • 75 peintres
  • 60 t-shirts, 25 paires de bottes et 40 pantalons pour la tenue de Riddick
  • 42 éclairagistes
  • 20 habilleurs pour les soldats Necromongers
  • 2 mois de conception pour les gants du Lord Marshal

Voir tous les secrets de tournage des "Chroniques de Riddick"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages