Chronique de Laurent Barat à Fabrice Midal : "Nous sommes apparemment très complémentaires vous et moi"