Chromosomes, météo et conditions de vie étudiante : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 4 juin 2021 : 1er calcul de la masse des chromosomes, nouveau supercalculateur météo et conditions de vie des étudiants en sciences.

L'actualité des sciences du 4 juin 2021 c'est :

En santé : .

  • Les chromosomes ont été découverts au 19e siècle et pourtant on vient à peine de découvrir combien ils pèsent.

  • Nous possédons en tout 23 paires de chromosomes, dont 22 paires de chromosomes homologues et une paire de chromosomes sexuels.

  • Dans chaque cellule, nos chromosomes pèsent 242 picogrammes, soit 0,000.000.000.242 gramme.

En nature :

  • Nouvel équipement de Météo-France à Toulouse, le supercalculateur Belenos est capable de plus de 10 millions de milliards d'opérations à la seconde.

  • Ce nouveau supercalculateur devrait faire gagner de précieuses minutes aux alertes météo et être une aide au calcul sur le changement climatique.

  • Météo-France espère "gagner une à deux heures" sur ses alertes de vigilance et améliorer encore leur précision.

En santé :

  • Le gouvernement a élaboré un rapport d’enquête sur le bien-être et les conditions de vie des étudiants en filières scientifiques et techniques.

  • Le constat est accablant et très préoccupant sur la santé mentale, physique ainsi que sur les conditions de travail et financières de ces étudiants.

  • La détresse, l’isolement, le décrochage sont bien réels et bien présents.

En santé :

  • La prise de paracétamol durant la grossesse augmenterait les risques de développer des troubles liés à l'hyperactivité et à l'autisme.

  • Près d’une femme sur deux au cours de sa grossesse a recours à l’utilisation de cette molécule à la fois antalgique et antipyrétique (qui combat la fièvre).

  • Les pédiatres se sont aussi intéressés à l'exposition postnatale mais celle-ci ne semble induire aucune augmentation du risque de trouble neurologique.

En archéo :

  • Grâce à l'étude des groupes sanguins on a pu remonter dans le temps et décrypter la complexité des anciennes migrations humaines d'un continent à un autre.

  • Cela se fait grâce à l'analyse des groupes sanguins ABO retrouvés chez nos ancêtres, croisés avec des données d'autres disciplines.

  • Par exemple les amérindiens d'Amérique [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles