Christopher Walken : "J’ai grandi en regardant des films français"

Agé de 76 ans, Christopher Walken est une légende du cinéma américain.

Un visage de masque mortuaire avec des yeux qui semblent rajoutés artificiellement, une voix de gentleman et cent films au compteur. A l'âge de 76 ans, voilà l’équation de la légende Walken, Oscar du meilleur second rôle en 79 pour Voyage au bout de l’enfer et mythifié par Tim Burton (Sleepy Hollow), David Cronenberg (Dead Zone) ou Quentin Tarantino (Pulp Fiction), l’acteur est l’invité d’honneur du Champs-Elysées film festival qui s’achève ce mardi 25 juin. Marianne l’a rencontré.

Marianne : Vous avez commencé à New York et votre première idole était Jerry Lewis…

Christopher Walken : J’ai grandi dans le milieu du showbiz après la Seconde Guerre mondiale, au moment où la télévision a été lancée. A New York, il y avait peut-être 90 émissions par semaine qui se servaient de beaucoup d’enfants, dont moi. Jerry Lewis apparaissait dans un show appelé Comedy Hour. J’étais un grand fan. Je me souviens de son audace sur scène. Je pense que, en termes d’aisance, c’était l’équivalent de Laurence Olivier au théâtre. Parfois vous voyez des acteurs qui ont peur du public. Lui, il était comme un animal dans la forêt. Je me suis dit que si je devais monter sur scène, je devais être exactement comme ça, sans peur.

On a du mal à vous imaginer impressionné par quoi que ce soit…
Pourtant, à mes débuts, j’étais terrifié par le public. Mais, je me suis dit que, quoi qu’il se passe, j’allais trouver un moyen de continuer et de surmonter cette peur. Pour être comme Jerry Lewis !



Lire la suite