Christopher Froome a subi un contrôle antidopage "anormal" lors du Tour d'Espagne

DOPAGE – D’après Le Monde et The Guardian, Christopher Froome serait visé par une enquête après un contrôle “anormal” sur le dernier Tour d’Espagne.

Christopher Froome pourrait être déchu de son titre sur la Vuelta après un contrôle positif au salbutamol.

 

Selon des informations du Monde et du Guardian, Christopher Froome est dans le viseur de l’Union Cycliste Internationale (UCI). Lors de la Vuelta, le Britannique aurait subi un contrôle antidopage “anormal”. Une dose excessive de salbutamol, un bronchodilatateur, aurait été retrouvé dans ses urines. L’information a été confirmée par David Lappartient, nouveau président de l’UCI, et l’équipe de Froome, la Sky. Un contrôle qui pourrait le priver de sa victoire finale lors de cette Vuelta 2017. Il ne serait alors plus le premier coureur depuis 1978 à réussir le doublé Tour de France-Tour d’Espagne.


Le salbutamol, principe actif de la Ventoline, est utilisé pour soigner de l’asthme. Depuis 2010, la prise de cette substance est réglementée et limitée à 1000 ng/ml. Lors de son contrôle le 7 septembre au soir de la 18ème étape, Christopher Froome en avait 2000 ng/ml. Le Monde indique que l’échantillon B avait confirmé les résultats de l’échantillon A.

Le Monde précise également qu’une “incertitude demeure quant aux autres conséquences de ce contrôle, mais sa participation aux prochains Tour d’Italie et Tour de France pourrait être remise en cause”. Avant d’ajouter que le quadruple vainqueur du Tour de France pouvait espérer une “issue favorable” dans cette affaire alors qu’il est sous traitement contre l’asthme depuis 2014.