Christophe Mercier - ne pas revenir surgelé