Christophe dans ses Mémoires: "Le grand amour de ma vie, c’est Véronique"

·2 min de lecture

Exclusif - Christophe, l'album secret. Paris Match dévoile les Mémoires du chanteur dandy décédé l'an passé. Premiers extraits de « Vivre la nuit, rêver le jour », à paraitre le 7 avril.

«Souvent, on m’a demandé comment je faisais pour tomber les filles.

Je suis un mec qui a du charme, un beau parleur, un beau menteur, j’ai beaucoup d’imagination. Quand une femme me plaît, je sais déconner, faire l’acteur, le fou... Je ne suis pas un collectionneur de femmes, mais un fétichiste. La possession pour la possession, ça ne m’intéresse pas du tout. Je préfère jouer en laissant faire le hasard et en mettant la barre très haut.

(...)

Voir aussi : Christophe, une vie en images

Avant, il y avait eu Michèle Torr, blonde elle aussi. Je l’ai rencontrée lors des préparatifs de la tournée que nous allions entamer Hervé Vilard, elle et moi. Elle venait de temps en temps chez moi, je l’aimais bien. Elle avait des airs de Marilyn et portait Shalimar de Guerlain. Après la tournée, on est rentrés ensemble.

Voir aussi : Christophe, sa dernière interview dans Match : "La nostalgie, je ne connais pas !"

Quand on est arrivés à Paris, devant ma baraque, je savais qu’elle voulait emménager chez moi. Mon problème avec les femmes, ça a toujours été une question de bagages: chaque fois qu’elles arrivent chez moi avec, l’histoire se finit. Ma valise à moi, elle est toujours dans le couloir. Et parfois je me vire tout seul.

(...)

Le grand amour de ma vie, c’est Véronique, ma femme et la mère de ma fille Lucie, la plus belle rencontre de ma nuit. Nous sommes restés ensemble pendant trente ans. [...]

Je suis parti parce que Véronique se détachait et qu’on s’engueulait tout le temps. Pourtant, cette séparation, je ne l’ai jamais vraiment bien comprise. Je ne me l’explique toujours pas et je crois qu’elle non plus. Véronique n’en reste pas moins la femme de ma vie.»

(...)
Lire la suite sur Paris Match