Christophe Lemaitre met fin à sa collaboration avec Thierry Tribondeau

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Christophe Lemaitre cet hiver. (Jean-Luc JUVIN/STADION/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Touché à l'adducteur droit depuis le meeting de Genève, Christophe Lemaitre a décidé de mettre fin prématurément à sa saison et annonce se séparer de son entraîneur Thierry Tribondeau, arrivé auprès du sprinteur après les JO de Londres en 2012.

Le changement c'est maintenant. Touché (élongation adducteur droit), une fois de plus, le jour de son 32e anniversaire le 11 juin dernier à Genève, Christophe Lemaitre a décidé de tout changer. Usé par cette course effrénée contre les blessures depuis 2016, le médaillé de bronze olympique sur 200 m a pris la décision de quitter son entraîneur Thierry Tribondeau, qui était arrivé à ses côtés après les Jeux de Londres en 2012 en complément de son coach historique, Pierre Carraz.

lire aussi

Marcell Jacobs de retour à Stockholm

« C'est une décision pas facile à prendre. Ça fait quelques années que ça ne marche plus »

« Thierry n'est plus mon coach, livre-t-il par téléphone ce mercredi. C'est une décision pas facile à prendre. Ça fait quelques années que ça ne marche plus. D'un point de vue comptable, je n'arrive plus à retrouver mon niveau. Il y a eu beaucoup de blessures. Au début, je les mettais sur le dos de la malchance ou d'éléments extérieurs. Mais vu que ça s'est prolongé, c'est qu'il y a un problème avec l'entraînement qu'il me proposait. J'ai pris cette décision pour briser cette spirale. Thierry a beaucoup oeuvré pour m'éviter les blessures en incluant ou en enlevant des éléments dans ma préparation sauf que ça n'a jamais vraiment marché. Ça ne correspond peut-être plus à mes besoins actuels et il fallait passer à autre chose pour ma carrière. Si je veux me relancer, je n'ai pas le choix. »

Papa depuis peu, le quadruple champion d'Europe a d'ailleurs décidé de mettre un terme avec effet immédiat à sa saison 2022 pour prendre du temps pour lui et faire le point sur la suite. « Je ne ferai plus de compétitions parce que la préparation physique n'a pas été au top, il y a beaucoup de blessures qui se sont enchaînées. J'ai du mal à retrouver de la vitesse, je ne suis pas dans le coup. Quand c'est une évidence, ce n'est pas une décision si difficile à prendre. Ça ne sert à rien de se faire encore plus mal au corps et à la tête. Il vaut mieux repartir sur un autre projet. Là, je vais prendre du temps pour moi, pour ma famille, c'est un mal pour un bien. Et ça va me permettre de refaire une petite prépa pour retrouver de la condition physique et attaquer la saison prochaine sur de nouvelles bases. »

lire aussi

Amaury Golitin suspendu provisoirement

Des bases dont il ne connaît pas encore la destination puisque « plusieurs pistes sont à l'étude » pour son prochain staff. Une chose est sûre, le garçon restera en France ou à proximité pour « être proche de sa famille » même s'il pourrait quitter Aix-les-Bains, ce qu'il faisait d'ailleurs depuis plusieurs mois pour rejoindre sa compagne à Metz.

« Il faut voir avec les personnes concernées si elles sont intéressées par le projet, à quel niveau elles peuvent s'investir..., lâche-t-il. Ça va se faire dans l'été pour commencer dès la fin du mois de septembre. Je fais ces changements pour me donner une chance de participer aux JO de Paris. Je veux essayer de retrouver le haut niveau. Peut-être que je ne le retrouverai pas mais au moins j'aurai tenté des choses et je n'aurai pas de regrets. »

lire aussi

Toute l'actualité de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles