Christophe Dominici : son père révèle leur dernière conversation, deux jours avant sa mort, qui en disait long

·1 min de lecture

Trois mois après la mort Christophe Dominici, de nombreuses questions restent sans réponse. Le mardi 24 novembre 2020, son corps sans vie avait été retrouvé dans le parc de Saint-Cloud, situé dans les Hauts-de-Seine. Interrogé par les enquêteurs, un cycliste avait témoigné l'avoir vu monter sur le toit d'un immeuble désaffecté avant de se jeter dans le vide. Son épouse Loretta, elle, était à sa recherche lorsque le drame est survenu. L'ancien sportif était parti se promener mais, ne le voyant pas revenir, la mère de ses deux enfants s'était rendue à la maison qu'ils faisaient construire non loin du drame. C'est là, en passant par l'avenue de la Grille-d'Honneur, qu'elle était tombée sur son époux gisant au sol. Une scène traumatisante pour la maman de Chiara et Mya, qui réfute catégoriquement la thèse du suicide. C'est le cas également du père du défunt, Janot Dominici, qui préfère parler d'une "bouffée délirante" dans les colonnes de Paris Match. Reste que le patriarche le reconnaît : son fils avait un profond mal-être.

En juillet dernier, quatre mois avant sa mort, Christophe Dominici avait connu un épisode dépressif après l'échec de la reprise du club de Béziers. Il avait alors été interné à deux reprises, dans une clinique puis dans une maison de repos, avant d'être soumis à un traitement médicamenteux. Pas certain que son fils le suive scrupuleusement, Janot Dominici avait proposé à ce dernier de venir lui rendre visite à Boulogne. Mais le rugbyman avait refusé, prétextant (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort de Christophe Dominici : pourquoi son père Janot ne veut pas prononcer le mot "suicide"
VIDEO Top Chef : ce plat osé réalisé par Arnaud Baptiste qui a choqué Michel Sarran
VIDEO Top Chef : qui est le candidat éliminé à l'issue du troisième épisode ?
Lady Diana : son ex James Hewitt cherche l'amour sur une célèbre application
Mort de Philippe Venet, l'ancien compagnon de Hubert de Givenchy, à l'âge de 92 ans