Christophe : ses confidences posthumes sur sa rupture avec Véronique

·2 min de lecture

Ce jeudi 1er avril, Paris-Match publie les bonnes feuilles des Mémoires de Christophe, décédé en avril 2020. Dans cet ouvrage à paraître le 7 avril, l'interprète des Mots bleus est revenu sur sa longue relation avec Véronique Bevilacqua, "le grand amour" de sa vie.

Dans son prochain numéro ce jeudi 1er avril, Paris-Match consacre sa couverture à Christophe, mort le 16 avril 2020 des suites d'une maladie pulmonaire, aggravée par l'épidémie de Covid-19. À l'occasion de sa nouvelle parution, l'hebdomadaire publie des extraits de Vivre la nuit, rêver le jour, les mémoires du chanteur, disparu avant de pouvoir publier cet ouvrage personnel. À paraître le 7 avril aux éditions Denoël, ce livre retrace notamment la longue histoire d'amour entre l'interprète des Paradis perdus et son épouse, Véronique Bevilacqua, la femme de sa vie. Ou, selon les propres mots de Christophe, "le grand amour de ma vie". "Ma femme et la mère de ma fille Lucie, la plus belle rencontre de ma nuit", confie le dandy, décédé à l'âge de 74 ans à l'hôpital de Brest. 

Présente à ses côtés lors de son décès, Véronique Bevilacqua a partagé la vie de Christophe pendant près de trois décennies. Si le chanteur et son épouse ont fini par se séparer, ils n'ont en réalité jamais divorcé. En effet, la justice était "un truc complètement foireux" pour l'artiste, avait-il expliqué dans les colonnes d'Ici Paris en 2012, près de vingt ans après leur rupture. Dans ses mémoires, Christophe retrace son histoire avec sa compagne, relatant ainsi les raisons de leur séparation. "Je suis parti parce que Véronique se détachait et qu’on s’engueulait tout le temps, raconte-t-il au fil des pages. Pourtant, cette séparation, je ne l’ai jamais vraiment bien comprise." Les années ont passé et pourtant, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

VIDÉO - "Elle est foutue" : Hélène de Fougerolles entendait des mots terribles sur sa fille autiste
Elizabeth II et sa soeur Margaret : des similarités avec William et Harry, mais une grosse différence...
Daniel Balavoine : son mauvais pressentiment avant sa mort
Brigitte Macron "un argument marketing" : Rachida Dati ne mâcherait pas ses mots sur la Première dame
Daniel Balavoine : pourquoi il avait peur pour sa femme et son fils