Christophe : ses confidences posthumes sur son père, "j'étais son alibi pour ses maîtresses"

·1 min de lecture

Le 16 avril 2020, Christophe mourait des suites d’un emphysème pulmonaire à l’âge de 74 ans. Presque un an après, son journal posthume sort en librairie. Dans “Vivre la nuit, rêver le jour”, le chanteur y raconte des anecdotes sur sa vie, sa carrière musicale en passant par son enfance. D’après les premiers extraits publiés en exclusivité par le magazine Paris Match, il est notamment question de la relation houleuse qu’il a eue avec son père. En effet, à l’âge de 11 ans, ses parents divorcent. L’interprète de la chanson “Alice” réalise alors que son père est un grand séducteur. "J'ai compris que quand mon père m'emmenait avec lui chez Blaise, un café plein de manouches du côté de la rue Damrémont, j'étais son alibi pour ses maîtresses", écrit-il.

Ce n’est pas la première fois que le chanteur évoque son enfance difficile. Quatre ans avant son décès, en avril 2016, il avait accordé une interview au magazine Télérama. Dans celle-ci, il était revenu sur le comportement de son père. “Mon père était un séducteur, un tourne-coeur, toujours avec ses maîtresses.” Il avait également précisé que sa mère l’avait très mal vécu, à l'époque. “Ma mère souffrait horriblement. J'ai toujours eu du mal à en parler, mais elle a fait une tentative de suicide, son calvaire a duré longtemps, elle a bien dû faire toutes les maisons de repos de la région parisienne.”

De son côté, Christophe n’a pas non plus eu de relations amoureuses évidentes. En 2012, dans une interview donnée au magazine Brain, il avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Funérailles de Johnny Hallyday : son prêtre appâté pour en dévoiler les coulisses
Clotilde Courau fête ses 52 ans : qui sont ses deux filles ?
Guillaume Canet, intime, présente son neveu Raphaël qui suit ses traces dans le cinéma
"Un assassinat programmé" : Sheila revient sur cette rumeur qui l'a tant fait souffrir
Bénabar revient sur son clash avec Yann Moix : "un petit traumatisme médiatique"