Christophe Castaner très sévère au sujet d'Eric Zemmour : « Politiquement, il n'est rien »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sa candidature n’est pas encore certaine, mais elle fait déjà couler beaucoup d’encre. Le polémiste Éric Zemmour, qui vient de publier un livre intitulé La France n’a pas dit son dernier mot, a fait connaître son envie de se présenter à l’élection présidentielle de 2022. Et au sein de la classe politique, beaucoup se demandent s’il est en mesure de présenter un quelconque danger pour les candidats issus du sérail politique. Certains, en revanche ne s’inquiètent pas, à l’instar de Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale : dans les colonnes de L’Express il a vertement taclé le polémiste en assurant que « politiquement, Zemmour n’est rien » et qu’il « porte une vision rance de la France ».

Selon l’ancien ministre de l’Intérieur, Éric Zemmour « se cache derrière une non-campagne et des idées nauséabondes ». Sur le plateau d’On est en direct, samedi 11 septembre, il a notamment indiqué que s’il arrivait au pouvoir, il interdirait les prénoms musulmans pour les nouveau-nés. Et selon Christophe Castaner, la recette de ce genre de propositions sera inefficace. « S’il est candidat, il devra se présenter avec un autre projet que celui de la peur », analyse-t-il.

Éric Zemmour ne « formule aucune » proposition concrète en vue d’établir un programme pour un potentiel quinquennat, selon Christophe Castaner. Selon lui, il se contente de prononcer, à chaque sortie médiatique un « constat hystérisé » quant à l’état supposé de la société française. L’éditorialiste (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Camilla Parker Bowles : pourquoi le prince Harry est devenu son pire ennemi
Tatiana Silva marquée par la mort de sa mère : « Ça reste très violent »
Jean-Paul Belmondo : pourquoi il n'a pas eu d'enfant avec Carlos Sotto Mayor
Olivier Véran "n'a pas à rougir" : il ne craint pas une mise en examen
VIDEO - "Tout va bien au pays des lutins !" : chez Pascal Praud, les esprits s'échauffent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles