Christophe Castaner en colère, fustige la droite et la gauche qui "épargnent et ménagent" le RN

·1 min de lecture

Ce dimanche 21 février, Christophe Castaner s'en est pris au Rassemblement national (RN) dans une tribune mise en ligne sur Facebook. Dans son texte, le patron des LREM à l'Assemblée nationale a accusé la droite et la gauche "d'épargner" le parti d'extrême-droite de Marine Le Pen. Selon lui, les partis de l'opposition "prêts à tout, rivalisent d’inconstance et de mauvaise foi pour attaquer, sans cesse, le gouvernement et la majorité, mais ne surtout pas toucher un cheveu de l’extrême droite". Dans sa tribune, Christophe Castaner a rappelé les meurtres d'Ibrahim Ali, en juin 1998, abattu "froidement" par des colleurs d'affiches du Front national (FN), et de Brahim Bouarram, poussé dans la Seine par des militants d'extrême droite "en raison de sa couleur de peau et de son orientation sexuelle".

Alors que certains sondages prédisent un duel opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen en 2022, Christophe Castaner n'est pas dupe face à la stratégie de diabolisation de la fille de Jean-Marie Le Pen. "Certes, il y a eu des retouches cosmétiques, le nom a changé, le logo s'est adouci et les excès du père ont été remplacés par l'impréparation brouillonne de la fille, mais ne nous trompons pas : 26 ans plus tard, l'histoire bégaie", a fait savoir l'ancien ministre de l'Intérieur, tout en affirmant que le RN avait tenté "de se racheter une vertu" en externalisant la violence, par l'intermédiaire du groupuscule Génération Identitaire.

Au lieu de s'attaquer au Rassemblement national, droite et (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Heureux et bénis" : Sarah Ferguson et le prince Andrew aux anges depuis la naissance de leur "royal baby"
Le prince Harry va-t-il aussi se retirer de la ligne de succession des Windsor ?
Affaire Epstein : révélations sur des vidéos compromettantes de Donald Trump et Bill Clinton
Fabrice Morvan : la vie après l'imposture Milli Vanilli
Alain Bashung et Chloé Mons : nouvelle vie pour leur fille Poppée, "je vais prendre mon appart"