Christophe Beaugrand prépare un livre sur son parcours de GPA aux États-Unis

·1 min de lecture

"Effectivement, ça représente un coût qui est important". Répondant à un auditeur d'Europe 1, Christophe Beaugrand raconte au micro d'Anne Roumanoff le parcours de gestation pour autrui (GPA) que son mari et lui ont suivi en 2019 aux États-Unis. Annonçant qu'il prépare un livre sur le sujet, il évoque la place de l'argent dans les parcours de GPA outre-Atlantique, qu'il distingue de ceux pratiqués dans certains pays. "La GPA est interdite en France, mais il est autorisé pour un Français d'y avoir accès dans un certain nombre de pays étrangers", précise le journaliste.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

L'animateur télé, père d'un petit Valentin, alerte d'ailleurs sur les pays où, contrairement au Canada et aux États-Unis, "on est beaucoup moins sûr des conditions dans lesquelles les choses se font", citant notamment l'Ukraine. "Je suis passé par les Etats-Unis et, effectivement, il y a tout un tas de frais. Mais ce sont essentiellement des frais liés aux coûts médicaux, parce qu'ils sont extrêmement élevés aux États-Unis", ajoute Christophe Beaugrand.

"L'argent ne peut pas être une motivation"

"Si jamais vous n'avez pas d'assurance et que vous vivez aux Etats-Unis, vous faire opérer, ou tout simplement accoucher, coûte 10.000 ou 15.000 dollars", précise le journaliste. Il explique également en détails pourquoi l'argent entre en jeu. "Il y a des sommes pour les avocats qui gèrent tout ça, parce que c...


Lire la suite sur Europe1