Christophe Beaugrand papa : attaqué par une élue, il lui répond parfaitement

Qui a Twitter connaît son nom. Agnès Cerighelli, conseillère municipale d'opposition et candidate à la mairie de Saint-Germain-en-Laye n'en rate pas une pour tweeter un commentaire désobligeant. Déjà poursuivie pour des tweets homophobes, l'élue fait également l'objet d'une enquête pour un dérapage islamophobe, toujours sur le réseau social. Ce dimanche 9 février, visiblement très en forme, Agnès Cerighelli s'est cette fois attaquée à Christophe Beaugrand. Papa depuis novembre dernier, en ayant recours à la gestation pour autrui, l'animateur est un homme comblé. Mais il doit, régulièrement, affronter les critiques d'individus fermés d'esprit.

"Vous allez de mieux en mieux"

Pour comprendre, il faut remonter au 29 décembre dernier. Ce jour-là, Christophe Beaugrand publie un cliché sur Twitter où l'on aperçoit son fils, Valentin, au fond. Et au premier plan, Madame, le prénom donné à son chien, surveille le bambin. Amusé, l'animateur tweet : "Avez-vous déjà vu une meilleure baby-sitter ?". Et si le second degré n'est pas seulement une température, ce genre de message est une aubaine pour Agnès Cerighelli, qui peut continuer de tweeter ses avis tranchés. Farouchement opposée à la gestation pour autrui, et plus globalement à l'homoparentalité, l'élue s'en est pris à Christophe Beaugrand. "Un chien n’est pas un baby-sitter. Si Valentin avait une mère, elle vous l’aurait dit. Une mère aimante sait instinctivement ce qui est bon pour son bébé. Avoir privé Valentin de sa chère maman est

Retrouvez cet article sur Voici

L'amour est dans le pré : Pierre et Frédérique retrouvent Hugo, Karine Le Marchand demande de ses nouvelles
Meghan et Harry : à la demande de la reine, ils vont devoir revenir en Angleterre pour une occasion spéciale
Mort de Kobe Bryant : sa femme Vanessa publie une vidéo émouvante de leur fille de sept mois
PHOTO Le prince Andrew de retour à la vie publique ? Cette visite officielle qui fait grincer des dents
Emma (The Voice Kids) donne des nouvelles sur l'avancée de sa maladie, et ce n'est pas très rassurant