Christophe Béchu favorable aux « bassines », retenues d’eau décriées dans les Deux-Sèvres

Photo
Photo

POLITIQUE - Le ministre de la Transition écologique n’est pas sur la même ligne que les militants et élus écolos qui se mobilisent sur place. Invité sur BFMTV ce vendredi 28 octobre, Christophe Béchu n’a pas échappé à une question sur les fameuses « bassines », ces immenses retenues d’eau en projet à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres au profit de l’agriculture.

« Ce projet date d’il y a plusieurs années, et il correspond à un principe simple : comment on évite, dans les situations de sécheresse que l’on connaît, d’aller prendre de l’eau dans les étiages, avec toutes les conséquences que ça peut avoir sur biodiversité », a expliqué le ministre, soulignant que le projet en question a fait l’objet d’une « énorme concertation ».

« Je ne vois pas pourquoi je serais contre un projet légal, qui a eu le soutien des élus et pour lequel les scientifiques disent qu’il va dans le bon sens », a poursuivi Christophe Béchu.

Pour autant, sur place, la contestation prend de l’ampleur, au point que les autorités craignent l’installation d’une ZAD. Ce samedi 29 octobre, une manifestation est organisée sur place, et plusieurs élus de gauche, EELV et insoumis, ont prévu d’y participer aux côtés d’associations environnementales. Un événement qui devrait mobiliser entre 1 600 et 1 700 gendarmes, selon l’AFP. À noter que plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu sur place.

Yannick Jadot attendu sur place

Les opposants au projet dénoncent un accaparement de l’eau par l’agriculture intensive et une probable sécheresse des sols entraînée par ces dispositifs. Selon eux, l’eau de pluie qui sera récoltée par ces infrastructures asséchera mécaniquement les nappes phréatiques, et fragilisera davantage l’écosystème.

« On parle ici de l’affectation d’une ressource, l’eau, que l’on sait rare, avec un conflit d’usage qui remet en cause le modèle agricole productiviste. Les bassines sont emblématiques de la croisée des chemins dans laquelle nous sommes, ce n’est pas du tout un sujet local », insistait dans la semaine l’entourage de Yannick Jadot, en annonçant sa participation au rassemblement de ce samedi.

Sans surprise, la déclaration de Christophe Béchu n’a pas manqué de faire réagir. « Un ministre de l’Écologie ne devrait pas faire ça. Ces bassines vont capter les réserves d’eau pour une agriculture productiviste, au détriment des écosystèmes. Ce modèle accapare nos ressources et détruit notre environnement », a dénoncé l’adjoint EELV à la mairie de Paris en charge de la transformation de l’espace public David Belliard.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi