Christine Kelly : ses terribles confidences sur les menaces de mort dont elle est victime

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En acceptant de prendre une place à la table de Cyril Hanouna, certains chroniqueurs ont été les cibles des commentaires les plus affligeants. Grossophobie, homophobie et insultes... rien ne leur a été épargné. Christine Kelly l'a d'ailleurs rappelé ce mercredi 24 novembre dans Touche Pas à Mon Poste car elle a même fait l'objet de plusieurs menaces de mort. Celles-ci sont d'ailleurs récurrentes depuis qu'elle a défendu la liberté d'expression d'Eric Zemmour, son ancien acolyte dans Face à l'info. Elles auraient cependant commencé dès le premier numéro de son programme, en raison de l'aura sulfureuse du polémiste. "Je m'étais vraiment préparée", s'est souvenue la principale concernée, "et, effectivement, j'ai reçu des menaces par courrier."

Des lettres qu'elle aurait aussi reçues à son domicile et non seulement dans les locaux de CNews. "Le plus virulent que j'ai reçu, c'était en octobre 2019, c'était qu'on voulait m'égorger", a confié Christine Kelly. "Sur le coup, j'ai mis ça dans le lot des critiques (...) et plus les jours passaient, plus je trouvais tellement injustes ces menaces." Elle note cependant que les menaces de mort ont pris fin, "pendant pratiquement deux ans", lorsqu'elle les a dénoncées publiquement. Pourtant, parmi les courriers élogieux qu'elle reçoit, un détracteur persiste et lui a envoyé un message glaçant : "le couperet tombera immanquablement sur votre tête bien faite. La guillotine médiatique est en marche." Elle (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Christophe Dominici : un an après sa mort violente, comment vont ses filles Kiara et Mya ?
Valérie Lemercier : allumée par la famille de Céline Dion, elle lui répond cash
“Ils l'ont détruite” : Nabilla “très émue” réagit à la libération de Britney Spears
Joséphine Baker : qui sont ses enfants ?
"On y est opposé pour l'instant" : ce que Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze interdisent à leur fils Léon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles