Christine Bravo : « Suis guérie ! »

Jeudi soir, Christine Bravo a annoncé une nouvelle de la plus haute importance sur Twitter. Une nouvelle concernant sa santé.

Quelle étonnante chose que d’apprendre une nouvelle si importante par Twitter ! Nous n’étions pas sans savoir que le réseau social était le lieu de toutes les confidences mais là…

Jeudi soir, Christine Bravo a tweeté quelques mots qui n’ont pas manqué d’être relayés. C’est Le Parisien, hier, qui s’en est chargé.

Dans son tweet, l’animatrice a avoué avoir été atteinte d’une maladie grave (qu’elle ne nomme pas). Elle n’a pas tweeté sans raison. Elle l’a fait suite à la diffusion d’un documentaire sur Laurent Ruquier dans lequel elle témoignait.

Le documentaire en question, intitulé On n’demande qu’à le connaître et réalisé par Gérard Miller, contenait des propos de Christine Bravo plutôt poignants :

« A une époque où j'ai vraiment sombré, et pas du tout dans l'alcool comme il a été dit, il a absolument insisté pour que je continue à faire de la télévision alors que j'étais dans un de ces états physique et d'hystérie... »

Immédiatement après la diffusion du documentaire, l’animatrice a tweeté. Sans doute, parce qu’elle a senti que son aveu méritait d’être plus amplement développé.

C’est donc ce qu’elle a fait, expliquant à tous ses followers qu’elle avait eu de graves problèmes de santé. « J'avais une maladie grave! Qui concerne les plaquettes sanguines. Suis en rémission. », a-t-elle donc tweeté.

Puis elle a enchaîné, en parlant de Laurent Baffie qui oeuvre pour L' Association Laurette Fugain(laquelle incite au don de plaquettes et de moelle, luttant ainsi contre la leucémie) :

« @LoloBaffie savait que j étais malade depuis 10 piges! Au fait, baffie.... Suis guérie! Cette andouille doit dormir! Loool! Et mon tweet va lui faire un choc! Mes zoizos, on guérit grâce à vous! Perso, suis au top! »

Christine Bravo, dynamique comme on la connaît, n’est pas restée là-dessus. Elle a ensuite fait comprendre qu’il fallaitt (...)

Lire la suite sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.