Christine Bravo en colère : censurée par Instagram, elle pousse un coup de gueule

·1 min de lecture

C'est une étrange histoire qui oppose aujourd'hui Christine Bravo à Instagram. Mercredi, l'animatrice - qui a récemment refusé de participer à Stars à nu - vantait les mérites de son nouveau four dans une vidéo sur le réseau social. Très peu intéressés par l'électroménager, ses abonnés se sont en revanche concentrés sur un gros détail : la main entièrement recouverte de bandages de l'acolyte de Laurent Ruquier. "Je ne souhaitais pas en parler, mais autant vous mettre en garde. J’ai bêtement attendu des mois avec une grosseur dans la paume. Résultat , la semaine dernière, le chirurgien a passé 3h à extraire une tumeur, certes bénigne , mais de 10cm sur 10. Il a dû ouvrir la main en 4, 28 points de suture, et 2 mois de rééducation à venir", écrit-elle alors. Christine Bravo entreprend donc de poster une photo de sa main meurtrie juste après son opération... mais Instagram en décide autrement.

Le cliché a en effet été supprimé de son compte, à sa grande surprise. C'est donc par le biais d'un autre cliché d'elle sur son lit d'hôpital que l'animatrice décide de pousser un coup de gueule contre la censure du réseau social : "INCROYABLE : suite à mon post précédent où, PAR MÉGARDE, j’ai montré mon pansement, j’ai répondu en toute sincérité à vos interrogations sur les tumeurs de la main, SAUF qu’Instagram a carrément BLOQUÉ mon explication et la photo post opératoire, où n’apparaissait pourtant qu’une large cicatrice", écrit-elle très en colère.

Christine Bravo entreprend alors (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Interview de Meghan Markle et du prince Harry : la reine Elizabeth II monte au créneau
Mouss Diouf : pourquoi son fils Isaac n'est plus en contact avec ses grandes soeurs
Mélanie Dédigama distante avec son compagnon depuis la naissance de sa fille ? Elle se confie
Caroline Receveur : l’influenceuse visée par les services fiscaux français
Lou Pernaut met en scène un faux cambriolage pour un placement de produit, les internautes sont en colère