Christine Bravo attaquée après son coup de gueule : agacée, elle répond et agite une menace...

Fin juillet, Christine Bravo faisait un nouveau passage dans l'Hexagone, elle qui a décidé d'aller vivre en Corse tout en gardant sa péniche à Paris. Mais, cette fois, pas d'avion : un voyage en bateau cargo à la place ! Mal lui en a pris puisque la climatisation était en panne et elle a vécu 12 heures de traversée dans le chaos. Elle a poussé un coup de gueule car la compagnie en question n'a proposé aucun dédommagement aux passagers n'ayant pas fermé l'oeil de la nuit. Qualifiée de riche - alors même qu'elle a une petite retraite -, l'ex-vedette du petit écran a réagi.

C'est de nouveau sur Instagram que Christine Bravo, depuis arrivée dans la capitale et à la rescousse des plantes de sa péniche, a pris la parole. L'ancienne animatrice de Frou-Frou a posté la capture d'un message qu'elle a rédigé après avoir été attaquée pour son coup de gueule. Se disant heureuse des échanges souvent positifs avec ses abonnés, elle a toutefois mal vécu de tomber sur des haters... "Ces jours-ci, j'ai vu passer des commentaires injurieux, des propos hors la loi. Des menaces et des saloperies à peine voilées", a-t-elle écrit, espérant qu'Instagram ne devienne pas "comme Twitter, une tribune populiste". La star expliquait dans ce premier message avoir été qualifiée de riche se plaignant de sa situation vécue en mer et cela l'a beaucoup agacée. "Ce bashing de la classe moyenne est l'instrument favori des cons depuis toute...

Lire la suite


À lire aussi

Gims dézingué par Booba : multiples attaques et vannes drôles après le coup de gueule du chanteur
Jean-Pierre Pernaut menacé après son coup de gueule dans le JT de TF1 ?
Marion Rousse : Son coup de gueule remarqué contre les attaques misogynes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles