Christine Angot : "Ces preuves de haine" imposées par son père

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un livre ou plutôt un coup de poing. Le voyage dans l'Est (Flammarion) de Christine Angot bouscule. « Je ne cherche pas un état particulier chez le lecteur, je veux dire les choses comme elles sont, c'est tout », jure-t-elle. La romancière met, bout à bout, ses points de vue successifs sur l'inceste qu'elle a subi. A treize ans d'abord, lorsqu'elle rencontre pour la première fois son père, dans un hôtel de l'Est de la France. Il a refait sa vie avec une autre que sa mère, a deux enfants, mais accepte, enfin, de la reconnaître civilement. « Mon père m'a présenté en preuves d'amour ce qui n'était que des preuves de haine », assène l'écrivaine. A l'issue de ce séjour, il lui impose un premier baiser sur la bouche. « Tiens, ça m'arrive à moi, ça !? », se dit-elle, le dégoût au bord des mots. Elle le revoit. Elle espère qu'il va se comporter normalement. Il le lui promet. Mais la maltraitance s'installe : « Gérardmer, la bouche. Le Touquet, le vagin. L'Isère, l'anus. La fellation, c'est venu tôt », écrit-elle. Elle veut très vite en parler à sa mère. Les mots ne viennent pas. Le roman qui l'avait fait connaître, il y a vingt ans, évoquait déjà l'inceste. Christine Angot a ressenti l'impérieux besoin d'y revenir. « Certaines choses ne sont pas comprises », glisse-t-elle.

L'écrivaine est aujourd'hui moins isolée qu'il y a vingt ans lorsqu'elle évoque le sujet. La familia grande (Seuil), de Camille Kouchner, a jeté une lumière crue sur ce type de violence familiale. «On en a déduit qu'elle (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - "Mon paradis à moi" : Marion Rousse envoûtée par son petit Nino
Xavier Dupont de Ligonnès toujours en vie ? Un journaliste sème le doute
Jean-Paul Belmondo : pourquoi son fils Paul n'a pas assisté à son mariage avec Natty
Aurélie Pons (Danse avec les stars) : ce sacrifice que son danseur va faire pour elle
Emmanuel-Philibert de Savoie (sans Clotilde Courau) au mariage du grand-duc de Russie : pluie d'invités prestigieux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles