Christiane Lambert : "C'est tout à fait normal qu'on priorise les emplois français"