Christian Quesada : malgré le confinement, son procès se tiendra dès mercredi en visioconférence

Le 8 avril prochain, Christian Quesada, accusé de "corruption de mineures", "détention et diffusion d’images pédopornographiques", comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Ou plutôt devant un écran, puisque le procès de l’ancien champion des "12 Coups de midi" se déroulera en visioconférence en raison du confinement.

Mis en détention provisoire le 27 mars 2019, Christian Quesada sera jugé mercredi 8 avril pour "corruption de mineures", "détention et diffusion d’images pédopornographiques". Un procès adapté aux mesures de confinement, puisque l’ancien champion des 12 Coups de midi comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse en visioconférence, depuis la prison où il est incarcéré. "L’État d’urgence sanitaire explique les conditions particulières de ce procès", a expliqué une source judiciaire au Parisien.

Il y a plus d’un an, la mise en examen du grand maître incontesté du jeu présenté par Jean-Luc Reichman avait fait grand bruit. Dénoncé par une jeune fille qui l’a accusé de "tentative de corruption de mineurs", Christian Quesada a reconnu les faits. Dès lors, les révélations et témoignages glaçants sur le passé trouble de l’ancien champion se sont multipliés, amenant Jean-Luc Reichman à exprimer publiquement son "sentiment d’horreur, de dégoût et de colère". Le 3 décembre dernier, Christian Quesada a déposé une demande de remise en liberté, rejetée par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon.

C’est donc un procès particulièrement attendu qui débutera ce mercredi. Et cette fois, le champion aux 800 000 euros de gains n’aura pas le droit aux projecteurs. "En raison de la crise sanitaire, celui qui a tant cherché la lumière sera jugé dans un huis clos total", a déclaré au Parisien Me Céline Astolfe, avocate de la Fondation pour l'enfance, partie civile, qui déplore

Retrouvez cet article sur GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :